A la uneActualitéActualité Start Me UpEuropeStart Me Up

Les Lyonnais de Sentryo lèvent 2 millions d’euros

Le montant

La start-up Sentryo, spécialisée dans la cyber-sécurité, a annoncé une levée de fonds de 2 millions d'euros auprès d’ACE Management et de Rhône-Alpes Création (via ses fonds RAC II et R2V).

Le marché

Le secteur de la cyber-sécurité, qui doit peser 175 milliards de dollars d'ici 2020 d'après Gartner, suscite aux Etats-Unis l'intérêt des investisseurs. Des sociétés comme Tanium sont sur des levées de fonds très importantes. Il y a quelques mois, le groupe Thales déboursait une somme colossale pour se payer un spécialiste de la cyber-sécurité. Parmi les poids lourds, on peut également citer Palantir Technlogies qui vient de lever 880 millions de dollars. 

Créée en 2014, la société lyonnaise Sentryo est propriétaire d'une technologie «machine-to-machine» capable de surveiller les réseaux baptisée ICS Cybervision. Elle cible avant tout les grands groupes industriels, dans les domaines de l'énergie et du transport notamment, en leur proposant une visualisation de leurs réseaux, jusqu'à la chaîne des sous-traitants.

Les objectifs de la Start-up

Avec cette levée, Sentryo veut développer ses offres commerciales surtout en France et en Allemagne.

Date dé création: 2014

Fondateurs: Thierry Rouquet, Laurent Hausermann

Siège: région de Lyon

Lire aussi: La sécurité informatique est, elle aussi, en voie d’Uberisation
 

Tags

Jeanne Dussueil

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Les Lyonnais de Sentryo lèvent 2 millions d’euros
Silicon Valley : un exode de San Francisco vers des villes moyennes américaines se prépare
Les Déterminés, une transformation digitale pour soutenir les entrepreneurs des quartiers populaires et ruraux
Élections américaines: Facebook va bloquer les publicités des médias contrôlés par un État
Coronavirus: l’État débloque un fonds au secours des startups françaises convoitées à l’étranger
Confinement: comment les géants américains ont profité de l’explosion du temps passé sur Internet
Hyperconnexion : « se connecter aux autres pour éviter de se connecter à soi-même »
Copy link