ActualitéBusinessStartupTechTransport

Les Toulousains d’AccelaD lèvent 1,2 million d’euros pour détecter les failles électroniques

  • AccelaD prévoit de se développer en Europe en 2017.
     
  • L'entreprise entend également se développer sur d’autres branches, comme le ferroviaire et l’industrie.
     
  • Pour soutenir sa mutation, AccelaD prévoit de doubler ses effectifs.

 

Le montant

La start-up toulousaine AccelaD, qui édite un logiciel de conception électronique intelligent, a bouclé un premier tour de table de 1,2 million d’euros. IT-Translation et IRDInov ont participé à l’opération. La société a également obtenu des prêts auprès de BNP Paribas et Bpifrance.

Le marché

Fondée en 2015 par Yoann Meste, AccelaD a conçu un logiciel pour l’industrie automobile qui permet de numériser les différentes étapes de conception des cartes électroniques de systèmes embarqués et d’automatiser les tâches à faible valeur ajoutée. L’objectif du dispositif est de renforcer la solidité du produit en détectant en amont de la conception du produit d’éventuelles défaillances qui pourraient survenir durant le cycle de vie du produit. 

Le logiciel permet ainsi aux entreprises de tester la qualité de leur produit pour éviter de procéder à un rappel de tous les produits défectueux une fois mis sur le marché. 

Les objectifs

Avec cet investissement, AccelaD prévoit de se développer en Europe en 2017. La société cible essentiellement l’Allemagne, où se trouvent de nombreux équipementiers automobiles, à l’image de Continental. A plus long terme, la start-up toulousaine envisage de se lancer en Asie et aux États-Unis. 

Après l’automobile, elle entend également se développer sur d’autres branches, comme le ferroviaire et l’industrie. Pour soutenir sa mutation, AccelaD prévoit de doubler ses effectifs (10 collaborateurs actuellement).

[tabs]

[tab title= « AccelaD : les données clés »]

Fondateur : Yoann Meste

Lancement : 2015

Siège social : Toulouse 

Activité : conception électronique

Financement : 1,2 million d'euros en janvier 2017

[/tab]

[/tabs]

Tags

Maxence Fabrion

Journaliste chez Adsvark Media / FrenchWeb - We Love Entrepreneurs

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This