A la uneActualitéActualité Start Me UpEdTechEuropeParisStart Me Up

Magic Makers lève 600 000 euros pour former toujours plus d’enfants au code

Le montant

La start-up Magic Makers a annoncé sa première levée de fonds de 600 000 euros auprès de Econocom (qui prend une participation de 21,64%), la société de services numériques détenue par Jen-Louis Bouchard, et d'investisseurs privés dont Francis Nappez (CTO de Blablacar). Créée en 2014 par Claude Terosier, la start-up revendique 1 500 enfants accompagnés autour de ses ateliers de code et de «programmation créative» qu'elle a développés.

Le marché

La société parisienne cible les enfants de 6 à 15 ans et se place donc avant les écoles privées existantes telle 42 ou Simplon.co à Montreuil. Elle fait d'ailleurs appel au jeu pour enseigner les premières bases de la programmation.

Les objectifs de la Start-up

Magic Makers emploie 12 collaborateurs et une dizaine d’animateurs à temps partiel. Ils sont chargés de soixante ateliers hebdomadaires à Paris et aux alentours ainsi qu’une trentaine de stages par période de vacances scolaires. « C’est un très beau jour pour Magic Makers. Cette levée va nous permettre d’accélérer notre développement et d'initier plus d’enfants à la programmation créative», indique l'entrepreneure Claude Terosier.

Tags

Jeanne Dussueil

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

2 commentaires

  1. La Compagnie du hêtre, toute jeune société pyrénéenne, est contente d’avoir équipé les premiers bureaux de Magic Makers en mobilier 100 % massif ET « made in France »

  2. bravo à claude et à magic makers ! mais pour préciser un peu les choses : nous ne sommes pas une société privée mais un acteur de l’ESS, comme 42 qui est une association, en revanche Magic Makers oui c’est un business et il y a pas de souci avec ça… et côté simplon nous avons formé plus de 5000 enfants en 3 ans, et 90000 durant l’africa code week… allez bisous

Magic Makers lève 600 000 euros pour former toujours plus d’enfants au code
FoodTech: pourquoi Uber rachète le service de livraison Postmates pour 2,65 milliards de dollars
Criteo
Coronavirus: Criteo estime l’impact de la crise à 40 millions de dollars
Shanghai: le Chinois Smic prévoit la plus grosse introduction en Bourse depuis une décennie
5G: « Il n’y aura pas un bannissement total » de Huawei sur le marché français
SoLocal: un accord de refinancement lui permet de « sécuriser l’apport de 117 millions d’euros »
Esport: 10 ans après le phénomène League of Legends, Riot Games lance un nouveau jeu
Copy link