ActualitéBusinessHealthcareInvestissementsLes levées de fonds

Méditation: Calm lève 75 millions de dollars auprès de Lightspeed et Marc Benioff (Salesforce)

Avec notre partenaire Junto, spécialiste de la performance média, découvrez l'actualité des levées de fonds

Les tensions accumulées pendant cette année particulière vont-elles profiter aux applications de méditation et de gestion du stress ? C’est en tout cas ce qu’indique la licorne californienne Calm qui annonce une nouvelle levée de fonds de 75 millions de dollars en série C auprès de Lightspeed Venture Partners, avec la participation de TPG, Insight Partners, du PDG de Salesforce Marc Benioff et de fonds gérés par Goldman Sachs Asset Management. Cette opération porte le financement total de l’entreprise à 217 millions de dollars et sa valorisation à 2 milliards de dollars. La licorne ambitionne de développer sa branche Calm for Business afin de séduire un maximum d’entreprises. 

Lancé en 2012 par les Britanniques Alex Tew et Michael Acton Smith, Calm développe une application de méditation guidée qui mêle séances de développement personnel, exercices d’étirement, musique relaxante, exercices de respiration, histoires pour enfants et des « histoires pour dormir », dont certaines sont lues par des célébrités. La startup basée à San Francisco affirme être rentable depuis 2016 et revendique 100 millions de téléchargements, ainsi que 4 millions de membres payants. Depuis le début de la pandémie de Covid-19, Calm a vu les téléchargements de ses contenus audio doublé. Les utilisateurs ont écouté plus d’un milliard de minutes en 2020, ce qui représente une augmentation de 100% par rapport à 2019. 

Un marché qui pourrait bientôt peser 2,1 milliards de dollars

Mais Calm n’est pas le seul acteur du marché. Les applications de méditation se multiplient et se renforcent, à l’instar de Zenfie, Headspace ou encore l’app française Petit Bambou qui revendique plus de 6 millions d’utilisateurs. Le marché mondial des applications de méditation devrait peser 2,1 milliards de dollars entre 2020 et 2025, selon des données de Marketwatch. L’analyste américain précise également que le marché mondial des applications de méditation devrait croître à un taux de croissance annuel de 7,8 % entre 2020 et 2025.

Pour se démarquer de la concurrence, Calm mise sur son offre à destination des entreprises en multipliant les partenariats avec celles-ci. En s’abonnant à Calm for Business, les entreprises permettent à leurs collaborateurs de bénéficier des contenus de l’application. Actuellement, ce système a bénéficié à plus de 10 millions de collaborateurs à travers 600 entreprises. « Nous commençons tout juste à soutenir les entreprises dans leur démarche visant à accroître la capacité des employés », commente Alex Tew, co-fondateur et co-PDG de Calm. « Ce tour de table permettra de faire progresser nos efforts pour constituer une main-d’œuvre mondiale forte, répondant à une demande écrasante du marché. L’expansion de Calm for Business est une priorité alors que l’investissement des employeurs dans la santé mentale monte en flèche ».

Calm: les données clés

Fondateurs: Alex Tew, Michael Acton Smith
Création: 2012
Siège social: San Francisco
Activité: application de méditation


Financement : 75 millions de dollars en série C auprès de Lightspeed Venture Partners, avec la participation de TPG, Insight Partners, du PDG de Salesforce Marc Benioff et des fonds gérés par Goldman Sachs Asset Management.

Assiya Berrima

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE MEDIA.Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Calm
Méditation: Calm lève 75 millions de dollars auprès de Lightspeed et Marc Benioff (Salesforce)
D’Alibaba à Huawei, la Tech chinoise se bouscule sur le marché florissant de la voiture électrique
Quels outils pour faciliter le travail des développeurs?
Trottinettes électriques: la startup franco-néerlandaise Dott lève 70 millions d’euros auprès de Sofina
Covid-19: le passe sanitaire français pourrait préfigurer le dispositif européen
Microsoft lance Xbox Cloud Gaming sur les appareils d’Apple et PC
Comment Facebook veut surfer sur la popularité de l’audio, entre podcasts et « salons de conversations »