ActualitéBusinessTech

Microsoft lance Mesh, une plateforme pour se réunir sous forme d’hologrammes

AFP

Pour découvrir l’actualité de la FrenchTech, et les infos à ne pas manquer directement dans votre boite mail à 15h tous les jours, cliquez ici

Microsoft a annoncé mardi le lancement d’une plateforme de collaboration en réalité augmentée, Mesh, où les utilisateurs pourront se retrouver sous forme d’avatars ou d’hologrammes dans la même pièce, un pas de plus vers un avenir dématérialisé pour le travail et d’autres activités humaines. « Un avantage clé de la ‘réalité mixte’ a toujours été la capacité à être représenté ailleurs, malgré les barrières spatio-temporelles. Je peux être dans une usine même si je n’y suis pas (…) pour que nous ayons le même sentiment physique de la présence de l’autre », a déclaré mardi Alex Kipman, en charge de ces thèmes chez Microsoft, lors d’un événement marketing en ligne du géant de l’informatique.

La nouvelle plateforme doit permettre le développement d’applications sur mesure, qui pourront avoir recours à des casques de réalité augmentée (comme les HoloLens 2 de Microsoft, vendus à partir de 3 500 dollars) ou de réalité virtuelle, mais aussi aux écrans habituels, des smartphones aux ordinateurs. Avec des lunettes de réalité augmentée, les utilisateurs pourront par exemple voir des objets et des images de personnes, en 3D, sous forme d’avatars (personnages stylisés) ou même d’hologrammes, surimposées dans leur salon.

Ils pourront se parler comme lors d’un appel vidéo, et aussi voir les mouvements des autres participants, grâce aux capteurs dont sont équipés les appareils. « Une agence de voyages pourrait créer une expérience pour que vous visitiez les ruines de la Grèce antique. Un cabinet d’architectes pourra concevoir un modèle virtuel pour que les collègues travaillent ensemble où qu’ils se trouvent », détaille Frank Shaw, vice-président de Microsoft, dans un communiqué.

«Le travail a déménagé sur le cloud »

La plateforme fonctionne à partir d’Azure, le service de cloud (informatique à distance) du groupe. Elle s’inscrit dans les efforts de Microsoft pour s’imposer sur le marché devenu très compétitif des outils de télétravail et de réalité mixte en général, un concept qui mélange réalité augmentée (en surimposition sur l’environnement réel) et réalité virtuelle (immersive). Des lunettes de réalité augmentée sont dans les tuyaux de plusieurs grandes entreprises technologiques, Facebook en tête, mais aussi Apple, d’après les rumeurs dans la presse américaine.

Lundi et mardi, Microsoft et Google ont aussi présenté de nouvelles fonctionnalités et améliorations pour leurs outils de télétravail. Les deux sociétés, tout comme Facebook, cherchent notamment à faciliter la collaboration au sein des entreprises entre les employés de terrain et ceux des bureaux, mais aussi avec des organisations extérieures. « Les gens pensent à 2020 comme l’année où le travail a déménagé à la maison. Mais en réalité, c’est l’année où le travail a déménagé sur le cloud », a souligné Frank Shaw.

Bouton retour en haut de la page
Microsoft lance Mesh, une plateforme pour se réunir sous forme d’hologrammes
Orange : l’ère Stéphane Richard définitivement terminée
[Nominations] Figaro Classifieds, Sendinblue, Mon Petit Placement… Les nominations de la semaine
[DECODE Quantum] A la rencontre d’Anais Dreau, chargée de recherche CNRS en physique quantique
Dix ans après son entrée en Bourse, Facebook reste incontournable malgré l’image ternie
[Silicon Carne] Faire grandir la startup economy
[Série A] RH : Club Employés lève 7 millions d’euros auprès de MAIF Avenir
Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro

Votre adblocker bloque votre acces a FrenchWeb.Fr



Depuis 14 ans, FrenchWeb vous propose chaque jour des contenus sur la FrenchTech. Nous diffusons rarement des publicités et ne collectons pas la moindre information sans votre consentement.

Les adblockers empechent votre acces a FrenchWeb. Pour y acceder, nous vous recommandons de nous ajouter a votre liste de sites autorisés.

Merci et bon surf!

Richard Menneveux, fondateur de FrenchWeb.fr et CEO de DECODE.Media