ActualitéBusinessTech

Monaco lance son propre cloud souverain, dans un contexte d’inquiétudes en Europe

AFP

La principauté de Monaco a lancé son propre service de cloud (informatique dématérialisée) souverain, destiné à répondre aux inquiétudes croissantes sur la localisation des données, a-t-elle indiqué jeudi. Le premier serveur de Monaco Cloud a été mis en route « la semaine dernière » par Albert II de Monaco, a indiqué à l’AFP Frédéric Genta, délégué interministériel chargé de la transition numérique.

Monaco Cloud est détenu majoritairement par le gouvernement de Monaco. Il traitera les données du gouvernement, et vise également la clientèle des entreprises, qu’elles soient monégasques ou non. Le nouvel acteur s’appuiera dans un premier temps sur deux centres de données dans la principauté, et un centre de données de secours à Luxembourg, qui bénéficiera de l’extra-territorialité, a indiqué M. Genta. Un troisième centre de données sera construit ultérieurement à Monaco.

Une dépendance croissante des entreprises aux fournisseurs américains

L’initiative du gouvernement monégasque s’inscrit dans un contexte d’inquiétudes en Europe, et particulièrement en France, sur la dépendance croissante des entreprises et institutions vis-à-vis des grands fournisseurs de cloud américains, alors que le traitement des données est en train de prendre une place stratégique dans l’économie. Pour répondre à ces inquiétudes, le gouvernement français cherche à promouvoir des « clouds de confiance », utilisant la technologie des géants américains mais exploités par des sociétés européennes, dans des centres de données situés en Europe.

Google et Thales ont annoncé un accord en ce sens mercredi, quelques mois après une annonce voisine de Microsoft avec un tandem Orange Capgemini. Le cloud monégasque de son côté pourra satisfaire « 95% des besoins des entreprises monégasques » sans avoir besoin de la technologie des « hyperscalers », les géants américains du cloud, a indiqué M. Genta. Mais pour les clients demandant des capacités de calcul supérieures, ou des services plus sophistiqués, il proposera un accès direct à Amazon Web Services -les données sortant alors du périmètre 100% souverain.

« Nos clients auront la possibilité d’aller consommer de la ressource AWS depuis un compte unique Monaco Cloud, avec un centre de facturation unique et des capacités réseaux avancées entre nos deux plateformes. Mais cela restera deux plateformes indépendantes », a indiqué Pierre Puchois, le directeur général de Monaco Cloud.

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Monaco lance son propre cloud souverain, dans un contexte d’inquiétudes en Europe
RGPD: Amazon fait appel de son amende de 746 millions d’euros en Europe
NFT: avec « Sotheby’s Metaverse », la célèbre maison de vente aux enchères s’installe durablement dans le secteur
OVHcloud: le champion français entre en Bourse pour une valorisation à 3,5 milliards d’euros
FinTech : PaySika, une néobanque à la conquête de l’Afrique francophone
Pourquoi Microsoft va-t-il fermer LinkedIn en Chine?
Cyberattaque: face aux rançongiciels, les acteurs de la cybersécurité veulent contre-attaquer