A la uneActualité

[Mouvement] Jean-Louis Constanza, nouveau Chief Innovation Officer chez Criteo

[startupjour0]

« Ma vraie vie, c’est le ski. 20 ans de compétition et, parfois même, des courses internationales pendant quatre ou cinq ans où j’ai plusieurs fois atteint la vingtième place », déclare Jean-Louis Constanza. Sa deuxième vie, c’est aussi le numérique et les TIC, secteur dans lequel il évolue depuis plus de 20 ans. Avec une passion pour l’entrepreneuriat: « Je participe et suis aux boards de diverses startups. Celle dont je suis la plus fière ? Envie de Fraises, car c’est celle de ma femme ».

Expérimenté et passionné, il rejoint aujourd’hui Criteo, doté d’un un sacré background. Mais pourquoi avoir quitté Orange où il a précédemment travaillé durant cinq années, notamment au sein d’Orange Vallée, le laboratoire d’innovation du groupe ? Car son recrutement est survenu à la fin d’un cycle. « Je pratiquais des disciplines de vitesses en ski. Il est impossible d’arrêter en cours de route ou de freiner. Il faut arriver en bas ». C’est donc avec évidence qu’il a rejoint la pépite française. « Il a fallu plusieurs semaines pour formaliser l’embauche mais c’est en quelques minutes, lors d’une discussion avec Jean-Baptiste Rudelle – le fondateur -, que la décision fut prise ».

IMAG0411_2

« J’ai commencé dans les télécoms en 1992 ».Un secteur qu’il connaît bien pour avoir lancé et piloté les activités de l’opérateur mobile Télé 2 entre 1998 et 2006. Sans compter la création de Ten, un MNVO pionnier racheté par Orange. Le mobile, un atout particulièrement remarqué par Jean-Baptiste Rudelle qui déclare: « Jean-Louis possède un talent unique de compréhension de l’industrie technologique, et plus particulièrement de l’industrie du mobile. Il est à l’affût de toutes les innovations ».

« Internet est une petite communauté »

« Il y a eu trois révolutions majeures dans l’histoire de l’information : l’alphabet, l’imprimerie et Internet. Faire partie de cette évolution est un privilège d’autant plus que je partage cette passion avec ma femme, entrepreneuse dans l’Internet. Contrairement à l’idée généralement répandue, ceux qui travaillent dans l’Internet ne constitue qu’un petit monde et, comme toute industrie, cela débouche sur une petite communauté qui finit par se connaître ».

Désormais directeur de l’innovation au sein de Criteo, Jean-Louis Constanza entre cette fois-ci dans une autre catégorie de l’Internet : celle des success stories. La start-up est désormais vue comme un fleuron du reciblage publicitaire à la française, cotée au Nasdaq, et qui a réussi à y lever 251 millions de dollars. Avec un tel bagage, et après des années de pivots – quatre au total – on n’hésite plus à élever Criteo au rang de référence mondiale, si nécessaire pour faire briller la France à l’international.

Jean-Louis y chapeautera la communication interne entre les services, plus que l’innovation elle-même. « C’est Jean-Baptiste Rudelle qui dirige et continuera de diriger l’innovation. Mon rôle est de faire que le passage entre l’information émanant du client, les convictions que nous avons sur nos stratégies, et les équipes qui s’occupent du produit, du marketing et de la technologie se fasse le mieux possible pour innover encore plus vite ». « Finalement, ce poste n’est pas très différent de ce que je faisait chez Orange »  reconnait-il.

« On ne réussit jamais seul »

La mission de Jean-Louis sera de parvenir à maintenir le niveau d’innovation pour continuer à faire croitre l’entreprise de plus de 700 personnes. Son MBA de l’INSEAD et son diplôme d’ingénieur SUPAERO semblent concorder avec l’un des premiers objectifs qui lui sont confiés : « recruter des ingénieurs et des scientifiques ». « Il nous faut les meilleurs techniciens et vendeurs disponibles. Il n’y a pas assez d’ingénieurs formés en France. Seulement 20 000 par an, tout domaine confondu, contre 250 000 en Chine. Rien que chez Criteo, il nous en faut pas loin d’une centaine pour 2014 ».

Un enjeu stratégique donc pour l’avenir de Criteo, surtout pour celui qui conclut que, « même dans les sports individuels, comme le ski, on ne réussit jamais seul ».

Age : 52 ans

Passion musique ? Le rock en général, les Sparks en particulier

Et côté littérature ? Je suis un fan Marcel Proust depuis mes 16 ans mais j’aime beaucoup la science fiction et des auteurs comme William Gibson ou Neal Stephenson.

Un film culte : Retour vers le Futur

Un proverbe ? « C’est au pied du mur que l’on voit le mur », mon grand-père.

[startupjour1]

Olivier Harmant

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE.MEDIAPour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

3 commentaires

  1. Super recrutement pour Criteo, Jean Louis est probablement l’un des meilleurs visionnaires de l’innovation en France et en Europe. Bravo Jean Louis

  2. Petite précision :  sous la direction de Jean Paul Constanza, Orange Vallée a fait un chiffre d’affaires de 2 millions d’euros en 2009-2010 pour 60 millions de pertes.

  3. cabor C’est pas gentil de dire ça. D’abord, on dit 60M€ d’investissement, pas de pertes ;)

Bouton retour en haut de la page
[Mouvement] Jean-Louis Constanza, nouveau Chief Innovation Officer chez Criteo
Cloud gaming: après Google et Amazon, Facebook se lance sur ce marché à un demi-milliard de dollars
E-commerce: Google et Temasek prêts à investir 350 millions de dollars dans Tokopedia
4 logiciels de paie pour bien gérer votre entreprise et vos RH
Qui était Lee Kun-hee, le président de Samsung à l’origine d’un empire international ?
FoodTech: comment la restauration d’entreprise innove face à la crise
Formation des collaborateurs: comment éviter «l’obsolescence programmée de la connaissance»?