ActualitéBusinessDesignEtudesTech

Non, un bon prototype n’est pas une version miniature de votre produit

Toute innovation débute par une phase de compréhension du problème du futur utilisateur d'un produit ou d'un service. Après une première étape d'ouverture (aussi appelée «empathie») qui permet d'avoir une vue globale des difficultés rencontrées par ce dernier, et une étape de synthèse qui aide à déterminer les problèmes majeurs, vient la phase de prototypage. 

Dans sa présentation Prototyping is an attitudeWithCompany, société spécialisée en design stratégique, explique en quoi prototypage, tests, et processus d'idéation sont intimement liés. Collages, assemblages en trois dimensions, jeux de rôle ou encore storyboard: un bon prototype n'est pas forcément une version «artisanale» du produit final, rappellent également les auteurs de la présentation. 

 

  • Un prototype permet de rendre concrets des concepts a priori intangibles. 
  • Un prototype qui n'échoue pas dans ses premiers tests n'est certainement pas suffisamment abouti.
  • Un prototype permet d'évaluer les réactions des autres personnes, et de collecter du feedback sur son idée. 
  • Construire un prototype permet de re-définir le problème. 
  • Un bon prototype présente avant tout les bonnes fonctionnalités, il ne doit pas être esthétique.

 

 

 

Claire Spohr

Chargée d'études au sein de la rédaction.Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Non, un bon prototype n’est pas une version miniature de votre produit
Covid-19: des apps de traçage sont désormais interconnectées dans l’UE
[Webinar] Datavisualisation: mesure moi si tu peux
Cryptomonnaie: aux États-Unis, l’émission d’un dollar numérique prendra du temps
Nextdoor: le réseau social pour les voisins envisage une IPO de 5 milliards de dollars
Le Français Esker fait ses premiers pas boursiers aux États-Unis
Pourquoi Auchan Retail cède sa filiale chinoise à Alibaba