ActualitéStartup

[Nouveau Monde 2.0] Eric Besson organise un mini eG8 le 21 octobre!

Vendredi 21 octobre prochain se tiendra à Paris un « séminaire international sur le numérique ». Cette initiative dirigée par le ministre de l’Industrie et de l’Economie numérique, Eric Besson, s’inscrit dans le prolongement de l’eG8 et du sommet du G8 de Deauville.

L’événement baptisé « Nouveau Monde 2.0: Concrétisons l’internet du futur » devrait rassembler plus de 300 participants originaires de 18 pays à travers le monde: Allemagne, Finlande, France, Italie, Royaume-Uni, Suède, Canada, Etats-Unis, Afrique du Sud, Kenya, Maroc, Corée du Sud, Japon, Brésil, Inde, Mexique, Russie et Australie.

Seront notamment présents au rendez-vous: les représentants des majors du secteur dont: Alcatel-Lucent, Ericsson, France Télécom, Microsoft, Google Facebook, Cisco, Nokia, pour n’en citer que quelques-uns.

Quatre thématiques seront abordées:

  • L’innovation et les réseaux sociaux.
  • Le respect de la vie privée.
  • La lutte contre les fractures numériques.
  • Et enfin, la sécurité des réseaux.

L’événement prendra fin avec une soirée de clôture le vendredi soir, dédiée au networking. Cette soirée devrait réunir 50 startups françaises particulièrement innovantes, 50 entrepreneurs « mentors » et 100 capital-risqueurs du monde entier.

La veille une soirée consacrée à l’internet au service de la démocratie, avec la participation des blogueurs du « printemps tunisien » sera organisée.

Bouton retour en haut de la page
[Nouveau Monde 2.0] Eric Besson organise un mini eG8 le 21 octobre!
Le Kremlin renforce sa mainmise sur l’Internet russe avec le rachat de VKontakte par Gazprom
6 questions pour comprendre l’organisation des élections du CSE
VTC : le Singapourien Grab entre à Wall Street, valorisé à près de 37 milliards de dollars
Chatbots : passons de l’intelligence artificielle à l’efficacité bien réelle
Match va verser 441 millions de dollars aux fondateurs de Tinder pour solder un contentieux
[DECODE Quantum] A la rencontre de Jean-François Morizur et Nicolas Treps, fondateurs de Cailabs