ActualitéBusinessTech

OVHcloud vise jusqu’à 3,75 milliards d’euros de valorisation pour son IPO

AFP

Le champion français du cloud OVHcloud (informatique dématérialisée) fera son entrée en Bourse mi-octobre avec un prix d’action proposé entre 18,5 et 20 euros, le valorisant entre 3,5 et 3,75 milliards d’euros. La première cotation à la Bourse de Paris est prévue le 15 octobre, selon les détails de l’opération publiés mardi. Le groupe souhaite finalement lever 350 millions d’euros à l’occasion de cette entrée en Bourse, soit un peu moins que les 400 millions initialement affichés au lancement de l’opération mi-septembre.

Selon Yann Leca, le directeur financier du groupe, OVHcloud a révisé à la baisse son ambition de levée de fonds après avoir confirmé avec ses assureurs qu’il toucherait 58 millions d’euros pour l’incendie de son centre de données de Strasbourg, en mars dernier. Compte-tenu de ce dédommagement, la levée de 350 millions est « largement suffisant(e) pour financer notre plan de croissance », a indiqué M. Leca dans un point presse. « Bien entendu, nous n’excluons pas de revenir vers le marché (…) dans les années qui suivront », a-t-il ajouté. Le fondateur Octave Klaba et sa famille resteront largement majoritaires à l’issue de l’opération, avec une participation d’environ 70%. Les fonds d’investissement américains KKR et TowerBrook, qui réduisent leur participation, détiendront chacun environ 8,4% et le flottant sera compris entre 11,47 et 13,19% du capital.

Basée à Roubaix (Nord), la société, créée en 1999, compte plus de 2 400 salariés et a réalisé 632 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2020. Habituée des forts taux de croissance des ventes, la société est l’une des vedettes de la tech française. Après s’être imposée comme hébergeur de sites web, elle a réussi à construire une offre européenne sur un marché du cloud largement dominé par les géants américains tels qu’Amazon, Microsoft ou Google. Les fournisseurs de cloud mettent à la disposition de leurs clients les énormes capacités informatiques de leurs centres de données, avec un avantage en termes de coût et d’adaptation permanente aux variations des besoins en puissance de calcul et de stockage.

Pas de distribution de dividendes prévus 

Les dirigeants d’OVHcloud ont prévenu qu’il n’y aurait pas de distribution de dividendes prévue pour les futurs actionnaires, le groupe voulant se concentrer avant tout sur l’investissement, avec 2 milliards d’euros prévus sur la période 2020-2025. L’introduction en Bourse d’OVHcloud sera la troisième cette année pour une grande entreprise française de la Tech (valorisation de plus d’un milliard d’euros), après celle de la pépite musicale Believe en juin et celle en septembre de la société de distribution de produits de cybersécurité Exclusive Networks. Ces deux opérations n’ont pas enthousiasmé les investisseurs.

Believe a été introduite dans le bas de la fourchette initialement proposée (à 19,5 euros, soit une valorisation à 1,9 milliards d’euros), et le titre est resté constamment sous son prix d’introduction depuis (17 euros à la clôture lundi). Exclusive Networks a aussi dû choisir le bas de la fourchette pour son introduction le 23 septembre (20 euros, soit une valorisation de 1,8 milliards d’euros). Le titre est resté légèrement au dessus depuis le début de sa cotation (20,28 euros lundi à la clôture).

Octave Klaba, le fondateur d’OVHcloud, est un passionné d’informatique, très respecté dans la communauté des « geeks » et autres passionnés de code informatique. D’origine polonaise, il était arrivé en France avec ses parents à l’adolescence. OVHcloud avait confirmé en mars sa volonté de s’introduire en Bourse. Mais un incendie quelques jours après dans l’un de ses centres de données à Strasbourg l’avait obligé à se mobiliser massivement pour aider les milliers de clients qui ont perdu sites web et données dans le sinistre.

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
OVHcloud vise jusqu’à 3,75 milliards d’euros de valorisation pour son IPO
RGPD: Amazon fait appel de son amende de 746 millions d’euros en Europe
NFT: avec « Sotheby’s Metaverse », la célèbre maison de vente aux enchères s’installe durablement dans le secteur
OVHcloud: le champion français entre en Bourse pour une valorisation à 3,5 milliards d’euros
FinTech : PaySika, une néobanque à la conquête de l’Afrique francophone
Pourquoi Microsoft va-t-il fermer LinkedIn en Chine?
Cyberattaque: face aux rançongiciels, les acteurs de la cybersécurité veulent contre-attaquer