/ Brand ContentActualitéTech

Comment Yousign accélère la digitalisation des PME en pleine reprise post-Covid

[Contenu réalisé en partenariat avec Yousign]

Pour 66% des PME et 56% des TPE, la dématérialisation est un enjeu majeur, selon une étude réalisée par Yousign en partenariat avec YouGov. Et si la crise du coronavirus a déclenché une véritable prise de conscience dans la plupart des entreprises, certaines sont encore réticentes à passer à l’action pour entamer leur mutation digitale en raison de plusieurs craintes, la principale étant la sécurité des données pour 43% des dirigeants interrogés par Yousign. Autre inquiétude, celle de la déshumanisation des relations exprimée par 39% d’entre eux.

Pour autant, la dématérialisation ne signifie pas forcément déshumanisation, mais plutôt optimisation et automatisation de tâches répétitives et à faible valeur ajoutée qui dégradent le quotidien des équipes. Certains dirigeants l’ont d’ailleurs bien compris, puisque 20% des répondants à l’enquête de Yousign estiment que la dématérialisation ne présente aucun risque.

Face aux disparités très fortes qui existent en matière de digitalisation des entreprises, Yousign a dressé un constat simple : «Une ETI n’a pas le même besoin en digitalisation qu’une micro-entreprise ou même qu’un indépendant. D’ailleurs, si les dirigeants de grandes entreprises parviennent à voir les avantages de la dématérialisation assez rapidement, c’est beaucoup moins le cas pour des dirigeants de petites entreprises.»

«Il y aura bientôt plus de signatures électroniques que de signatures manuscrites»

Aux yeux de Luc Pallavidino, co-fondateur et CEO de Yousign, les choses évoluent dans la bonne direction : «Il y a un exemple très marquant. Lors du premier confinement, des personnes étaient paniquées et ont eu recours à la signature électronique dans l’urgence. Pour la majorité de ces utilisateurs, il n’était pas question de prendre d’engagement, c’était seulement pour la période de crise. Mais finalement, aucun client ne s’est désinscrit. Ils avaient compris la nécessité du digital.» Pour le dirigeant du spécialiste français de la signature électronique, cette tendance n’est pas prête de s’inverser. «Il y aura bientôt plus de signatures électroniques que de signatures manuscrites», assure-t-il.

En première ligne pendant la crise du coronavirus, Yousign a connu une année 2020 exceptionnelle. En effet, la start-up normande a vu sa croissance bondir de 200% l’an passé. En 18 mois, la société est ainsi passée de 1 500 à 6 500 clients. Face à cette augmentation brutale de son portefeuille, elle a rapidement renforcé ses effectifs, en passant de 35 à 120 collaborateurs durant cette période. Et cette cadence ne devrait pas ralentir dans les prochaines années puisque le marché de la signature électronique devrait connaître une croissance annuelle de 25% par an jusqu’en 2030, pour dépasser les 10 milliards d’euros à cet horizon.

Une nouvelle application pour mieux adresser les TPE et PME

Si Yousign est sorti renforcé de cette période singulière, l’entreprise ne s’est pas pour autant reposée sur ses lauriers. Face à l’afflux de nouveaux clients, ces derniers ont exprimé de nouveaux besoins qui ont incité l’entreprise à se remettre en question pour améliorer son offre de services. Dans ce cadre, Yousign a travaillé sur une nouvelle application pour la rendre plus accessible aux indépendants, TPE et PME, peu importe leur secteur d’activité et leur degré d’expertise dans les nouvelles technologies. «La nouvelle application vise à repenser toutes les fonctionnalités pour améliorer l’expérience utilisateur et tout rendre plus fluide. L’objectif est de proposer les fonctionnalités les plus utiles aux TPE et PME», indique Luc Pallavidino. Et de poursuivre : «En 2020, nous avons entamé un virage pour se concentrer exclusivement sur les TPE et PME. Aujourd’hui, c’est un marché adressé mais très mal adressé. Avec cette nouvelle application, nous voulons fournir une expérience agréable avec une vraie simplicité pour que l’utilisateur comprenne l’outil et la valeur de l’outil, de manière à rendre ses lettres de noblesse à l’acte de signature, qui est souvent la concrétisation d’une action positive. L’idée, c’est d’être plutôt dans le service que dans la simple démarche administrative.»

Pour concrétiser cette vision, la nouvelle application de Yousign propose de nouvelles fonctionnalités, comme la gestion d’équipe, la gestion des workflows de signature ou encore le partage d’une invitation à signer avec maîtrise sur les accès. De cette manière, Yousign entend avant tout être un levier à disposition des entreprises pour contribuer à leur productivité en simplifiant leur quotidien. Et les premiers retours des entreprises semblent aller dans ce sens, puisque 75% d’invitations à signer électroniquement sont envoyées en moins de 5 minutes et 70% des invitations sont signées dans l’heure avec la nouvelle application.

Cependant, il ne s’agit là que d’une première étape pour accompagner les TPE et PME dans leur croissance post-Covid. «L’application va s’enrichir rapidement pour améliorer le quotidien des utilisateurs dans le processus de signature et automatiser toutes les tâches à faible valeur ajoutée ou chronophages», promet Luc Pallavidino. Et d’ajouter : «Nous sommes persuadés que cette solution a tout pour devenir le nouveau standard de signature électronique en Europe : sécurisé, ultra-accessible et robuste.»

En parallèle de cette nouvelle application, Yousign a également revu sa grille tarifaire pour proposer des offres adaptées à chacune des tailles d’entreprise, de 1 à 1 000 collaborateurs, de manière à les soutenir tout au long de leur croissance. La société a ainsi lancé le plan One en début d’année pour proposer une offre spécifique à destination des PME et des indépendants pour 9 euros par mois. Celle-ci comprend l’usage d’une dizaine de signatures électroniques par mois. Et pour coller davantage aux besoins d’entreprises plus grandes, notamment les ETI, Yousign a dévoilé le plan Pro, donnant accès à une offre de 40 euros par mois. Pour des besoins encore plus conséquents, le plan Scale a également été créé. Ce dernier étant personnalisé, son prix évolue en fonction de la demande de l’entreprise.

De 7 000 à 50 000 TPE et PME équipées en 2024

Avec cette refonte technologique et commerciale, Yousign veut se positionner comme un partenaire clé de la croissance des TPE et PME à l’heure de la relance économique et proposer un nouveau standard de la signature électronique. «On a transformé l’entreprise pour être l’expert des TPE et PME sur la signature électronique et notre objectif est clair : devenir le leader européen de la signature électronique sur ce segment», indique le CEO de l’entreprise normande.

A ce jour, Yousign délivre actuellement sa solution de signature électronique à près de 7 000 TPE et PME, qui l’utilisent pour signer plus de 2,5 millions de documents par mois. En juin dernier, la société a levé 30 millions d’euros pour accélérer son développement à l’international, notamment en Allemagne, en Italie et prochainement en Pologne. Yousign se fixe pour objectif d’équiper plus de 50 000 PME européennes d’ici 2024 pour atteindre un revenu récurrent annuel minimum de 70 millions d’euros. Dans ce cadre, la scale-up prévoit de recruter 150 personnes supplémentaires au cours des 18 prochains mois.

FrenchWeb

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Comment Yousign accélère la digitalisation des PME en pleine reprise post-Covid
Voitures électriques, batteries et recyclage: comment l’industrie automobile se prépare pour 2030?
Qui est Aiven, nouvelle licorne nordique?
Quick commerce: dans un contexte tendu, Gorillas lève 1 milliard de dollars pour financer sa croissance
Dufourcq
Spatial: un nouveau fonds pour les startups françaises et européennes lancé par le CNES, la BPI et Karista
[Livre Blanc] Priorités et perspectives pour 2025 en matière de gestion des compétences
L’espace numérique de santé sera déployé pour tous les Français le 1er janvier 2022