ActualitéBusinessFinTech

Paiement fractionné: la Banque Postale s’allie à la FinTech Alma

AFP

La Banque Postale et la jeune pousse Alma, spécialisée dans les services de paiement fractionné et différé, ont annoncé jeudi « un accord de partenariat stratégique » pour mettre ce moyen de paiement à disposition de marchands. « Il s’agit d’un nouveau levier de croissance des ventes que ce partenariat met à disposition de tous les marchands (qui) pourront ainsi offrir aux consommateurs la possibilité de financer leurs achats », ont expliqué les deux parties dans un communiqué de presse.

Jusqu’à 36 paiements

Les clients qui le souhaitent pourront ainsi fractionner leurs achats jusqu’à 36 paiements. Cette solution ne sera cependant disponible que pour les achats en ligne, et les cinq millions de clients de la Banque Postale (LBP) verront leur note de crédit diffusée auprès d’Alma, ce qui permettra, en cas de bonne note, d’accélérer l’acceptation du crédit. Le partenariat est noué entre Alma et la Banque Postale Consumer Finance, filiale de la Banque Postale dédiée au crédit à la consommation, et doit permettre à cette dernière « d’augmenter sa production de crédit, en cohérence avec ses objectifs », soit +40% de ses encours d’ici à 2025.

En échange, la jeune pousse française bénéficiera de « la qualité des données détenues par LBP » pour améliorer sa technologie, a déclaré Louis Chatriot, patron et fondateur d’Alma, cité dans le communiqué. « Par ailleurs, le soutien financier de LBP par le biais de son investissement en dette nous permettra de maintenir un niveau très élevé de croissance », a-t-il ajouté.

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Paiement fractionné: la Banque Postale s’allie à la FinTech Alma
Droits TV: Amazon fait irruption dans le foot français en mettant le paquet sur la Ligue 1
Pourquoi la Quadrature du Net dépose un recours contre le pass sanitaire?
Cybersécurité: le télétravail ne facilite pas les cyberattaques, selon l’Anssi
Microsoft
Comment Microsoft prépare l’avenir des jeux vidéo grâce au cloud
E-commerce: Netflix lance une première boutique en ligne de produits dérivés
Electronic Arts reconnaît que des hackers ont volé le code source de certains jeux vidéo