ActualitéBusinessInvestissementsLes levées de fondsRetail & eCommerce

Picnic lève 600 millions d’euros pour prendre le marché de la livraison à contrepied

Avec notre partenaire Junto, spécialiste de la performance média, découvrez l'actualité des levées de fonds

Pour découvrir l’actualité de la FrenchTech, et les infos à ne pas manquer directement dans votre boite mail à 15h tous les jours, cliquez ici

Et si le marché de la livraison stoppait sa course à la vitesse ? Loin de l’effervescence des start-up de la livraison express en moins de 15 minutes, avec les fameux «dark stores», comme Gorillas, Flink, Getir, Cajoo, Weezy ou encore Yango Deli, la start-up néerlandaise Picnic a décidé d’inverser l’équation en misant sur des tournées planifiées longuement à l’avance. Pas question pour la société basée à Amsterdam d’assurer une livraison dans le quart d’heure ou même dans la journée, elle se positionne plutôt comme un acteur qui reprend le concept du «laitier d’autrefois». Les tournées sont ainsi assurées pour livrer plusieurs personnes dans une même zone, et non une seule.

Dans ce cadre, la société s’appuie sur des entrepôts en périphérie des grandes agglomérations pour préparer les commandes avant de les acheminer via des camionnettes électriques. Pour prendre le contrepied de la livraison express, Picnic mise sur une stratégie tarifaire agressive avec la livraison gratuite et des produits proposés aux prix les plus bas dans les supermarchés. Mais avec une logistique bien huilée, qui lui permet de répondre à l’offre avec précision avec des tournées préparées plusieurs heures voire plusieurs jours à l’avance, Picnic se donne les moyens d’élargir ses marges sur le marché ultra-concurrentiel de la livraison. Seule condition : un panier minimum de 35 euros. De quoi pousser l’utilisateur à faire son plein de courses comme au supermarché.

Arrivée sur le marché français en 2021

Fondée en 2015 par Daniel Gebler, Frederik Nieuwenhuys, Joris Beckers et Michiel Muller, la société néerlandaise annonce aujourd’hui un tour de table en série D de 600 millions d’euros mené par la fondation Bill et Melinda Gates. Cette opération, qui intervient près de deux ans après une série C de 200 millions d’euros, vise à accélérer le déploiement de l’entreprise en Europe, notamment en France et en Allemagne. A ce jour, l’entreprise est présente dans 200 villes aux Pays-Bas, en Allemagne et en France.

Écoutez notre échange avec Clément Duquef, responsable des opérations France, à propos de cette levée de fonds et des ambitions de Picnic en France :

Picnic a débarqué dans l’Hexagone au printemps. Pour attaquer le marché français, la société a ouvert un premier hub de 900 mètres carrés à Valenciennes, «une ville représentative de la population française» indique Clément Duquef, responsable des opérations France, pour tester son concept. Confortée dans son approche, l’entreprise a également inauguré un entrepôt de 18 000 mètres carrés près de Lille pour passer la vitesse supérieure. De nouveaux entrepôts doivent voir le jour durant les prochains mois pour couvrir une partie plus large de la France. Pour s’approvisionner, Picnic s’appuie notamment sur l’enseigne d’hypermarchés Cora. Après 500 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2020, la société vise le milliard d’euros cette année.

Picnic : les données clés

Fondateurs : Daniel Gebler, Frederik Nieuwenhuys, Joris Beckers et Michiel Muller
Création : 2015
Siège social : Amsterdam
Secteur : eCommerce
Activité : livraison de courses via des tournées


Financement : 600 millions d’euros en septembre 2021, 200 millions d’euros en novembre 2019, 100 millions d’euros en mars 2017

Bouton retour en haut de la page
Picnic lève 600 millions d’euros pour prendre le marché de la livraison à contrepied
Le député MoDem Jean-Noël Barrot nommé ministre délégué au Numérique
Pixmania, la nouvelle aventure entrepreneuriale de Steve et Jean-Emile Rosenblum
Web3 : Comment The Sandbox a attiré plus de 300 marques dans son métavers
Guerre des talents, Skill gap, Grande Démission… Comment répondre aux nouveaux enjeux RH des entreprises?
[Nominations] Capgemini, Teads, Linxo… Les nominations de la semaine
[Série A] Electra lève 160 millions d’euros pour déployer plus de 8 000 points de recharge d’ici 2030

Votre logiciel antipub bloque votre accès à FrenchWeb.fr


Depuis 14 ans, FrenchWeb vous propose chaque jour des contenus sur la FrenchTech. Nous diffusons rarement des publicités et ne collectons pas la moindre information sans votre consentement.


Votre adblocker empêche d'afficher correctement votre media FrenchWeb. Pour y accèder, nous vous recommandons de nous ajouter à votre liste de sites autorisés.


Merci et bon surf!


Richard Menneveux, fondateur de FrenchWeb.fr et CEO de DECODE.Media