ActualitéBusinessEuropeHR TechInvestissementsLes levées de fonds

RH : Skello lève 40 millions d’euros pour prendre son envol en Europe

Avec notre partenaire Junto, spécialiste de la performance média, découvrez l'actualité des levées de fonds

Changement de dimension pour Skello. Cinq ans après sa création, la start-up française, qui s’attèle à optimiser la gestion du personnel dans des secteurs encore peu digitalisés comme l’hôtellerie-restauration, s’apprête à entamer son expansion à l’international. Dans ce cadre, la société annonce une série B de 40 millions d’euros auprès de Partech, qui entre au capital à l’occasion de ce nouveau tour de table. Les fonds XAnge et Aglaé Ventures, investisseurs historiques de Skello, remettent également au pot à l’occasion de cette opération.

L’entreprise entend s’appuyer sur ce financement pour déployer sa solution dans plusieurs pays européens, en commençant par l’Espagne et l’Allemagne. Pour soutenir cette nouvelle étape dans le développement de la société, Skello prévoit de doubler ses effectifs pour atteindre les 300 collaborateurs d’ici fin 2022, puis 500 en 2023. A ce jour, la société revendique plus de 7 000 clients en France, à l’image de Carrefour, Accor Hôtels, Biocoop ou encore Starbucks.

Regardez notre interview avec Quitterie Mathelin-Moreaux, co-fondatrice et CEO de Skello :

Une diversification sectorielle décisive

Fondée en 2016 par Quitterie Mathelin-Moreaux, Emmanuelle Fauchier-Magnan et Samy Amar, Skello a développé une solution pour automatiser la gestion du personnel et des plannings qui en découlent, de manière à épauler les managers dans les secteurs où la gestion des plannings du personnel et de la paye se fait encore très souvent sur papier ou sur Excel. Au départ, la start-up s’est attaquée au segment de l’hôtellerie-restauration, avant de songer à élargir son champ d’action en octobre 2018 lors de sa série A de 6 millions d’euros.

La société s’est ainsi ouverte à de nouveaux secteurs comme le retail et la santé. Une diversification sectorielle payante en pleine crise du coronavirus l’an passé puisqu’elle a permis de compenser le ralentissement de l’activité dans l’hôtellerie-restauration qui a pâti des différents confinements et de l’arrêt des voyages dans le monde. «La crise sanitaire a mis en lumière les besoins et les nouveaux challenges des entreprises en matière de digitalisation des processus RH et de management des équipes sur le terrain. Et ce, quelle que soit l’activité : nous avons noté une explosion des demandes dans les secteurs de la santé et du retail alimentaire par exemple», note ainsi Quitterie Mathelin-Moreaux, co-fondatrice et CEO de Skello.

Si la crise sanitaire a incité l’entreprise à accélérer son ouverture à de nouveaux secteurs, elle a aussi permis de mettre davantage en lumière les besoins et les attentes des managers et responsables RH. Pour y répondre, Skello a d’ailleurs développé «Smart Planner», une technologie pour simplifier la création de plannings en prenant en compte toutes les contraintes inhérentes à l’activité du point de vente (temps de travail, postes, règles légales et contractuelles…). Toujours dans cette logique d’optimisation, la société prévoit de poursuivre ses efforts dans la digitalisation et l’automatisation des processus RH. Et pour cela, «on a envie de miser sur la data», indique Quitterie Mathelin-Moreaux.

Skello : les données clés

Fondateurs : Quitterie Mathelin-Moreaux, Emmanuelle Fauchier-Magnan, Samy Amar et Thibault Desplats
Création : 2016
Siège social : Paris
Secteur : RH
Activité : logiciel de gestion du personnel


Financement : 40 millions d’euros en septembre 2021, 6 millions d’euros en octobre 2018, 300 000 euros en septembre 2016…

Bouton retour en haut de la page
RH : Skello lève 40 millions d’euros pour prendre son envol en Europe
Intel s’allie à la startup française SiPearl pour développer le supercalculateur européen
CarTech : face à Vroomly, Idgarages lève 8 millions d’euros
Retail: Rent the Runway lève 357 millions de dollars pour son IPO
Réalité augmentée: après le succès de « Pokémon Go », Nintendo veut réitérer l’exploit
Marketing : pourquoi D-AIM fusionne avec Splio
Buy now, pay later: Stripe et Klarna s’associent pour dominer le marché du paiement fractionné