ActualitéBusinessInvestissementsLes levées de fondsProptech

PropTech : Hosman lève 6 millions d’euros pour dépoussiérer le marché de l’immobilier

Avec notre partenaire Junto, spécialiste de la performance média, découvrez l'actualité des levées de fonds

Entre les Français et les agences immobilières, c’est loin d’être l’amour fou. Manque de transparence, processus complexe, honoraires excessifs… Les raisons sont nombreuses. Selon une étude menée par OpinionWay pour MeilleursAgents en 2019, à peine un Français sur deux assure ainsi faire confiance aux agents immobiliers. Pire encore, 72% des Français estiment que leurs honoraires sont excessifs. En moyenne, la commission prélevée par les agences s’élève à 5% du prix de vente du bien immobilier. Par conséquent, 83% des Français veulent plus de transparence dans leur relation avec les agents immobiliers.

Pour changer la donne, la néo-agence immobilière Hosman a ainsi vu le jour en 2017. Fondée en 2017 par Benjamin Bavuz, Stanislas de Dinechin et Paul-Henri Chopin, elle s’attèle à digitaliser et automatiser l’ensemble des tâches à faible valeur ajoutée du processus de vente ou d’achat d’un bien immobilier. De cette manière, l’expert d’Hosman, qui n’est pas un agent immobilier mais formé par la start-up, peut se concentrer sur son cœur d’activité pour mieux guider ses clients. La société assure qu’un expert est capable de boucler 8 à 10 ventes par mois, contre 5 à 8 ventes par an pour un agent traditionnel. Outre son approche digitale, Hosman se distingue aussi sur la tarification. A la différence des agences traditionnelles qui indexent des honoraires au prix du bien immobilier, la néo-agence immobilière propose un prix fixe de 4 900 euros.

10 à 15 nouvelles villes dans les 18 prochains mois

Présente en Ile-de-France, à Nantes et à Bordeaux, la jeune pousse annonce aujourd’hui un tour de table de 6 millions d’euros, mené par LBO France, via son fonds NewStone dédié à la PropTech française, pour s’étendre dans l’Hexagone. Dans le cadre de cette opération, Hosman a également bénéficié du soutien de Waterstart, fonds-accélérateur géré par NCI, UL Invest et Andreas Wiele, ancien patron d’Axel Springer. Auparavant, la société avait levé 1,5 million d’euros en octobre 2018. 

Stanislas de Dinechin, co-fondateur de Hosman, nous explique les enjeux derrière cette opération :

Avec ce nouveau financement, Hosman prévoit de se lancer dans de nouvelles villes françaises comme Lyon, Marseille, Toulouse, Nice ou encore Lille. Dans le même temps, la société entend renforcer ses effectifs avec une centaine de collaborateurs supplémentaires. «Ce nouveau tour de table nous permet d’accélérer la digitalisation du secteur et de continuer d’innover au service du vendeur et de l’acheteur. Après deux ans de travail intense pour créer un service solide en Ile-de-France, à Nantes et à Bordeaux, nous voulons désormais apporter les bénéfices de Hosman au plus grand nombre en France», indique Stanislas de Dinechin, co-fondateur de Hosman.

Hosman : les données clés

Fondateurs : Benjamin Bavuz, Stanislas de Dinechin et Paul-Henri Chopin
Création : 2017
Siège social : Paris
Secteur : PropTech
Activité : néo-agence immobilière


Financement : 6 millions d’euros en mai 2021, 1,5 million d’euros en octobre 2018…

Bouton retour en haut de la page
PropTech : Hosman lève 6 millions d’euros pour dépoussiérer le marché de l’immobilier
facebook
Face aux critiques, Facebook suspend le développement d’une version d’Instagram pour les enfants
Pourquoi la French Tech a aussi besoin d’investisseurs français ou européens?
Streaming: lancé en même temps que Disney+, Apple TV+ est encore à la traîne
eCommerce : ManoMano, les débuts d’un acteur atypique sur un marché archaïque
Après une année 2020 record, où en est l’industrie française du jeu vidéo?
Pourquoi faut-il allier transformation digitale et méthode agile en entreprise?