ActualitéBusinessEuropeInvestissementsLes levées de fondsProptech

PropTech : Virgil met les entrepreneurs à contribution pour aider les jeunes actifs à devenir propriétaire

En France, 96% des 25-34 ans qui sont locataires le sont par dépit. Et pour cause, 82% d’entre eux sont bloqués par le manque de financement nécessaire pour acheter un bien immobilier. C’est ce qui ressort d’un sondage OpinionWay pour Virgil, start-up française qui s’est donnée pour mission d’investir aux côtés des jeunes actifs pour leur permettre d’accéder à la propriété. Un objectif de vie qui est malheureusement mis à mal par des prix de l’immobilier qui n’ont cessé de s’envoler au cours de la décennie écoulée dans les grandes villes comme Paris.

Pour changer la donne, Virgil a levé 3 millions d’euros en ce début d’année. Cependant, il ne s’agit pas d’un tour de table classique, comme la société avait pu le faire en 2019 pour lever 2,1 millions d’euros auprès d’Alven Capital, de LocalGlobe et de Kima Ventures, ainsi qu’auprès de business angels, comme Oleg Tscheltzoff (Fotolia) et Thibaud Elzière (eFounders). Cette fois-ci, il était question de créer un véhicule d’investissement immobilier en mettant des entrepreneurs à contribution, à l’image d’Emmanuel Amon (ViaReport), Amélie Gillier (Zadig et Voltaire), Clément Alteresco (Morning Coworking), Jean-Luc Biache (Talan) ou encore Benoît Galy (Realist). Le family office Evolem, créé par Bruno Rousset, le fondateur de l’assureur lyonnais April, a également pris part à cette levée de fonds d’un nouveau genre.

Un investissement moyen de 50 000 euros par projet 

En participant à cette opération, les entrepreneurs investissent ainsi dans l’immobilier résidentiel parisien, qui peut vite devenir un casse-tête entre la recherche de biens et la gestion des locataires, tout en permettant à de jeunes actifs de devenir propriétaire d’un logement. Une approche innovante que Virgil veut désormais étendre à des investisseurs institutionnels, comme les banques et les assurances, qui pourraient être intéressés par cette classe d’actifs. A ce jour, la société a épaulé une vingtaine de jeunes dans l’achat d’un bien, avec un investissement moyen d’environ 50 000 euros.

Fondée en 2018 par Keyvan Nilforoushan et Saskia Fiszel, qui ont tous deux contribué au développement de Onefinestay, le «Airbnb du luxe» racheté près de 150 millions d’euros par AccorHotels en 2016, à travers l’Europe, l’entreprise a développé une plateforme qui permet de fournir l’apport nécessaire à l’achat d’un bien en fonction des besoins de l’utilisateur. Concrètement, Virgil se base sur les revenus de la personne désirant devenir propriétaire pour calculer l’apport que la jeune pousse peut apporter au projet, à raison d’une participation qui peut atteindre jusqu’à 100 000 euros par opération. 

Cependant, il ne s’agit pas d’un prêt classique auprès d’une banque, mais d’un capital alloué à un projet immobilier, de la même manière qu’un fonds d’investissement débloque une enveloppe pour soutenir un projet entrepreneurial. En effet, pour 10% d’apport, Virgil détient 15% du bien immobilier. Par exemple, pour un bien à 400 000 euros à Paris, soit 430 000 euros en incluant les frais, un acquéreur qui a une capacité d’emprunt de 390 000 euros verra Virgil abonder à hauteur de 40 000 euros, soit 10% d’apport, pour boucler le plan de financement. A la revente du bien, la jeune pousse récupère 15% du prix de vente en échange de son apport initial. Et si au bout de dix ans, le bien n’a toujours pas été revendu, le propriétaire peut racheter les parts détenues par la start-up. Celle-ci espère atteindre un rythme de croisière de 100 opérations par mois en fin d’année.

Virgil : les données clés

Fondateurs : Keyvan Nilforoushan et Saskia Fiszel
Création : 2018
Siège social : Paris
Secteur : PropTech
Activité : solution de financement pour l’achat d’un bien immobilier
Effectifs : 10 collaborateurs


Financement : 2,1 millions d’euros en novembre 2019 auprès d’Alven, LocalGlobe et Kima Ventures…

Maxence Fabrion

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE MEDIA
Bouton retour en haut de la page
PropTech : Virgil met les entrepreneurs à contribution pour aider les jeunes actifs à devenir propriétaire
[Made in océan Indien] Covid-19: comment les marketplaces se sont multipliées sur l’île Maurice
FinTech: Klarna s’apprête à clôturer un tour de table à 1 milliard de dollars
Cédric O annonce un investissement de 2,3 millions d’euros pour soutenir les écosystèmes régionaux 
[DECODE Quantum] A la rencontre de Jacqueline Bloch, Directrice de Recherche au CNRS
Facebook vs. Apple: le réseau social joue la défense des pubs ciblées et des PME
Navettes autonomes: le groupe français Transdev s’allie à Mobileye (Intel) et Lohr