ActualitéTech

Regin: un outil de surveillance massive à la solde de quel pays ?

Symantec a découvert un logiciel d’espionnage d’un « degré de compétences techniques rarement vu et qui a été utilisé dans des opérations d’espionnage contre des gouvernements, des opérateurs d’infrastructure, des entreprises, des chercheurs et des particuliers ». Le virus opérerait « au moins » depuis 2008 affirme le groupe.

Baptisé Regin, la firme spécialisée dans la sécurité informatique estime que « ses capacités et le niveau des ressources derrière Regin indiquent qu’il s’agit de l’un des principaux outils de cyberespionnage utilisés par une nation. (…) Le développement et le fonctionnement de ce malware auraient nécessité un important investissement de temps et de ressources, ce qui indique qu’un Etat est responsable. Sa conception le rend très adapté pour des opérations de surveillance persistante et de long terme contre des cibles ». La société ne se risque cependant pas à désigner un Etat en particulier.

« Il est très difficile de déterminer ce qu’il fait  »

Selon Symantec, Regin est doté de plusieurs modules pouvant « effectuer des captures d’écran, prendre le contrôle de la souris et de ses fonctions de ciblage et de clic, voler des mots de passe, surveiller le trafic d’un réseau ou récupérer des fichiers supprimés ». Autre problème majeur : « même lorsque sa présence est détectée, il est très difficile de déterminer ce qu’il fait ».

Ce ne serait pas la première fois qu’un virus créé par un Etat soit détecté. En 2010, avait été découvert Stuxnet, un virus souvent attribué aux Etats-Unis et à Israël. Son objectif : viser des installations nucléaires en Iran afin de ralentir son programme d’enrichissement nucléaire.

Crédit photo: Fotolia, banque d’images, vecteurs et videos libres de droits

Un commentaire

  1. Rien à voir avec le sujet, mais juste pour info: adbloc ne m’empêche pas
    l’accès au site et cet article…. Je déteste qu’on m’impose
    quelquechose sur internet plus qu’ailleur! Je fais ma loi sur MON PC.
    OK?

Bouton retour en haut de la page
Regin: un outil de surveillance massive à la solde de quel pays ?
NSO Group: le fabricant du logiciel d’espionnage controversé Pegasus ouvre une enquête
Les données des consommateurs, nouvelle mine d’or de la grande distribution depuis l’avènement de l’e-commerce
Cajoo
Quick commerce: pourquoi la livraison rapide à domicile peine à être rentable
[Livre Blanc] Comment surfer sur la vague du sales enablement ?
Après le boom de la pandémie, DocuSign s’effondre à la Bourse de Wall Street
Le Kremlin renforce sa mainmise sur l’Internet russe avec le rachat de VKontakte par Gazprom