ActualitéArts et CultureBusinessEuropeTech

RIP le décodeur: Canal+ mise sur l’Apple TV pour séduire les jeunes urbains

A partir du 17 mai prochain, Canal va proposer à ses abonnés de choisir entre son décodeur ou une Apple TV 4K embarquant l’application MyCANAL – et ceci, aux mêmes conditions, soit 6 euros par mois pour la location du boîtier, auxquels il faut rajouter un abonnement mensuel, à partir de 19,99 euros. L’offre ne concerne toutefois pas l’ensemble des abonnés : sur les 5,2 millions d’abonnés Canal, les 2 millions de foyers recevant l’offre par satellite ou par l’intermédiaire d’un fournisseur d’accès internet ne pourront pas y accéder.

C’est la première fois que le groupe de télévision cryptée propose une box autre que la sienne. Et c’est aussi la preuve que l’OTT (Over-The-Top, distribution de contenus par Internet, sans intervention d’un opérateur) s’est imposé en France comme un mode majeur de réception TV. A priori, le risque financier pèsera plutôt sur la chaîne payante, puisque Canal+ sera propriétaire des boîtiers. Cependant, dans cette configuration, elle n’aura pas à partager les revenus issus de l’abonnement, contrairement aux abonnements aujourd’hui conclus via l’Apple TV.

Pour la firme de Cupertino, c’est une façon originale de mettre en avant un device qui, même très apprécié de ses utilisateurs, n’a pas connu le succès commercial attendu depuis son lancement en 2007. Apple a récemment conclu un autre partenariat de ce type, en devenant la box TV de l’opérateur télécom suisse Salt (propriété de Xavier Niel) dans le cadre de l’offre Salt Fiber. L’Apple TV 4K 32 Go est proposée à la vente à 199 euros.

« Le meilleur décodeur du marché »

Pour Canal+, il s’agit désormais de mettre en oeuvre un nouveau volet de sa stratégie de reconquête, centrée sur l’expérience client, en ciblant notamment les jeunes urbains. « On veut faire de l’Apple TV un décodeur clef du dispositif, en particulier pour ceux qui utilisent internet pour accéder à la télévision, et qui ont un débit suffisant pour le faire », a déclaré à l’AFP Maxime Saada, le président du directoire de Canal+. Ce dernier précise même qu’à ses yeux, il s’agit du « meilleur décodeur du marché » — ce qui sonne en creux comme un désaveu certain pour les boîtiers maison.

La filiale de Vivendi a perdu plus de 300 000 abonnés en 2017, sévèrement concurrencée par les nouveaux acteurs, Netflix en tête. Le géant américain du streaming est d’ailleurs reconnu comme un modèle d’expérience utilisateur, notamment grâce à la qualité de son interface, tandis que celles des box des opérateurs TV ou des fournisseurs d’accès internet, poussives et peu ergonomiques, sont généralement vouées aux gémonies.

Tags

Carolina Tomaz

Computer Girl depuis 2000. Stratégie numérique, innovation, direction éditoriale. Spécialisée en médias, TV et internets. Chief Content Officer @AdsVark Media

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This