ActualitéPodcastSilicon Carne

Silicon Carne: La Silicon Valley sous Biden

Un podcast créé et animé par Carlos Diaz en co-production avec Decode Media

Les leaders de la Tech ont certes publiquement ou implicitement souhaité et financé la victoire des Démocrates. Je rappelle que Alphabet, Amazon, Apple, Facebook et Microsoft ont donné plus de 10 millions de dollars alors qu’aucun d’entre eux n’apparait parmi les 25 premiers donateurs de Trump. Pourtant, il n’est pas sûr que leur génésorité soit récompensée. Certains se posent d’ailleurs la question de savoir si le prochain départ de Trump n’est pas le début des ennuis… A quoi faut-il s’attendre pour les quatre années qui viennent ? Est-ce que le pouvoir de la Silicon Valley sera contraint ? Faut-il s’attendre à plus de régulation des media sociaux comme Facebook ou Twitter ? Les lois anti-immigration imposées par Trump seront-elles assouplies ? Quid des relations avec la Chine et quels seront les conséquences de cette nouvelle administration sur le cours de bourse des géants de la Tech ?

Nos Invités :

 

Nous vous invitons à vous abonner gratuitement à l’émission Silicon Carne sur Apple Podcast, Spotify, Deezer, Google Podcast. Si vous appréciez l’émission, n’hésitez pas à nous laisser un petit commentaire, ou une note sur Apple Podcasts.

Richard Menneveux

CEO & Editor in Chief@Decode Media / Pour me contacter: richard@decode.media / Pour communiquer sur FrenchWeb, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Silicon Carne: La Silicon Valley sous Biden
Amazon s’ancre un peu plus en Inde avec un fonds de 250 millions de dollars pour les startups
tiktok
Face aux pressions de Pékin, les géants de la Tech s’engagent à respecter la concurrence
Imagerie médicale: le Français Imageens lève 1,2 million d’euros auprès d’Anaxago
Alors que le Royaume-Uni se déconfine, Deliveroo anticipe une décélération de sa croissance
Facebook: l’UE enquête sur la fuite des données de plus de 530 millions d’utilisateurs
Instagram
Like ou pas like? Instagram cherche à faire baisser la pression sociale