AcquisitionActualitéBusinessCarTechEuropeFinTechInvestissements

Société Générale s’offre la plateforme de vente de voitures d’occasion Reezocar

La «révolution de l’open banking» incite les banques à se diversifier pour se réinventer. Dans ce sens, le groupe bancaire Société Générale vient de mettre la main sur Reezocar, plateforme française spécialisée dans la vente en ligne de voitures d’occasion auprès de particuliers. Cette dernière a notamment été soutenue par Kima Ventures, le fonds de Xavier Niel dirigé par Jean de La Rochebrochard, et Via ID, l’accélérateur de jeunes pousses dans les nouvelles mobilités (Drivy, Trusk…). Les modalités financières de l’opération n’ont pas été dévoilées. 

Cette acquisition n’est pas une surprise dans la mesure où elle intervient deux ans après une prise de participation minoritaire de la Société Générale, via sa filiale CGI Finance, au capital de la start-up parisienne. Elle confirme l’intérêt grandissant du géant bancaire français pour les jeunes entreprises entreprises technologiques. La Société Générale a en effet racheté en 2018 la FinTech Treezor, qui propose une plateforme de services bancaires pour entreprises, et plus récemment Shine, une néobanque pour entrepreneurs.

Cette fois, c’est sur le segment de l’assurance automobile que le groupe français se renforce. «Cette transaction traduit à nouveau la capacité du groupe Société Générale à accompagner les mutations profondes de la consommation de l’automobile et des services financiers», indique l’entreprise dirigée par Frédéric Oudéa. Cette dernière voit également dans cette nouvelle acquisition une opportunité pour accélérer dans l’open banking, de manière à contrer l’essor des néobanques et des néoassurances, mais aussi mettre en place de nouveaux relais de croissance avec de nouveaux services extra-bancaires. «Les synergies avec nos différents métiers sont nombreuses et nous permettent d’aller plus loin dans notre stratégie d’open banking», estime Claire Calmejane, directrice de l’innovation du groupe Société Générale.

Une année record pour les véhicules d’occasion en 2019

Avec Reezocar, le groupe bancaire se positionne sur un secteur qui a le vent en poupe. L’an passé, 5,8 millions de véhicules d’occasion ont été vendus dans l’Hexagone, un nouveau record, contre 2,2 millions de véhicules neufs. En 2019, il s’est ainsi vendu 2,61 voitures d’occasion pour un véhicule neuf. Sur ce marché florissant, la plateforme Reezocar a vu le jour en 2014 sous l’impulsion de Laurent Potel, Vincent Deboeuf et Vladimir Grudzinski pour centraliser les annonces de voitures d’occasion en France et en Europe. Avec sa plateforme, la société met ainsi en relation acheteurs et vendeurs particuliers. Après avoir inspecté chaque véhicule pour vérifier son état, elle le livre directement au domicile de l’acheteur.

Pour se démarquer de la concurrence, la société, qui compte plus de 150 collaborateurs, ne dispose pas de stock de véhicules. A ce jour, Reezocar revendique un parc de 7 millions de véhicules d’occasion en vente sur sa plateforme. La start-up parisienne permet ainsi à Société Générale d’ajouter une corde supplémentaire à son arc dans l’automobile, le groupe bancaire étant notamment le leader de la location longue durée en Europe via sa filiale ALD, qui achète près de 400 000 véhicules par an. Avec l’annonce de cette acquisition, le groupe bancaire veut également achever sur une bonne note une année très éprouvante avec de lourdes pertes en Bourse, la suppression 640 postes en France et un rapprochement avec le Crédit du Nord qui va déboucher sur la fermeture de 600 agences d’ici 2025.

Lire aussi :

Maxence Fabrion

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE MEDIA
Bouton retour en haut de la page
Société Générale s’offre la plateforme de vente de voitures d’occasion Reezocar
«Ma classe à la maison»: la plateforme du CNED de nouveau ciblée par des cyberattaques
Radio France
Face aux géants du streaming, les radios françaises font leur révolution numérique
De quoi le télétravail est-il la fin?
Michel Devoret Yale Quantum
[DECODE Quantum] A la rencontre de Michel Devoret, Directeur du laboratoire de nanofabrication en physique appliquée de l’Université de Yale
Twitter a manqué de racheter Clubhouse pour 4 milliards de dollars
Obsolescence programmée: Apple débourse 3,4 millions de dollars pour mettre fin aux litiges chiliens