ActualitéBusinessTech

SoftBank, nouvelle proie du fonds activiste Elliott Management

Le fonds activiste new-yorkais Elliott Management, spécialisé dans la prise de participations dans des sociétés en difficulté, a acquis une participation de 2,5 milliards de dollars dans SoftBank selon le Wall Street Journal, soit près de 3% du capital du groupe japonais. Fondé en 1977 par le milliardaire Paul Singer, Elliott Management veut s’immiscer dans la stratégie de SoftBank en réclamant plus de transparence et une meilleure gestion des décisions concernant le fonds technologique Vision Fund. Le fonds activiste propose également de lancer un programme de rachat d’actions pour réduire l’écart entre la valeur du groupe et ses différentes participations.

En effet, la capitalisation boursière de SoftBank est largement en deçà de ses participations. Par ailleurs, la stratégie du groupe japonais concernant WeWork fait encore parler d’elle puisque SoftBank a annoncé en novembre dernier une perte de 6,5 milliards de dollars, notamment due à son investissement chez WeWork, soit la perte trimestrielle la plus importante de son histoire. Après le scandale financier autour de la startup de co-working, SoftBank est devenu actionnaire majoritaire de WeWork suite à la décision de son fondateur, Masoyoshi Son.

Vision Fund, un enjeu de taille

Elliott Management demande donc de repenser la stratégie autour du fonds Vision Fund, qui mise généralement sur des entreprises déjà bien soutenues en capital-risque. Doté de 100 milliards de dollars, le fonds a investi notamment dans Slack, Uber, Flipkart ou encore Guardant Health et représente un enjeu important. SoftBank a par ailleurs annoncé en 2019 son intention de lancer un deuxième fonds d’investissement technologique qu’il a finalement dû financer lui même, puisque les investisseurs n’ont pas suivi. 

La société Elliott Management doit elle aussi faire face à des difficultés, risquant une amende de 20 millions d’euros pour ne pas avoir respecté la réglementation boursière en achetant 9% du capital de Norbert Dentressangle en 2015.

Tags

Assiya Berrima

Journaliste chez FW - DECODE MEDIA Pour contacter la rédaction : redaction.frenchweb@decode.media
SoftBank
SoftBank, nouvelle proie du fonds activiste Elliott Management
Comment Quibi veut devenir l’alternative principale à Netflix sur mobile
HR Tech : la fusion de Kronos et Ultimate Software fait naître un nouveau géant sur le marché
Startups françaises: l’argent investi par les fonds ne donne toujours pas de sorties significatives
Google
Rachat de Fitbit par Google: le régulateur européen s’inquiète pour les données personnelles
[DECODE FoodTech] Deliveroo Editions: quel est l’impact des «dark kitchens» sur la restauration ?
[DECODE] Ce que dit la tribune de Mark Zuckerberg sur la stratégie adoptée par Facebook
Copy link