ActualitéAsieBusinessDistributionEuropeStartupTech

Spartan lève 500 000 euros pour exporter son boxer anti-ondes WiFi et smartphone

  • Spartan a mis au point un boxer qui permet de bloquer «plus de 99,9% des ondes des téléphones portables et Wi-Fi».
     
  • Avec ce produit, la société entend protéger la fertilité et la santé des hommes.
     
  • La jeune pousse française prévoit d’ores et déjà d’ouvrir un bureau à New York d’ici 2018.

 

Le montant

La start-up Spartan, qui a conçu un boxer pour se protéger des ondes dégagées par les téléphones et le WiFi, a bouclé un premier tour de table de 500 000 euros auprès de Scientipôle Initiative. Des business angels, issus du réseau de l’incubateur HEC mais dont l’identité n’a pas été dévoilée, ont également participé à l’opération. Jusque-là hébergée par l’incubateur HEC, l’entreprise déménage cette semaine au sein de Station F, qui se revendique comme «le plus gros campus de start-up au monde».

Le marché

Fondée l’an passé par Arthur Menard, Thomas Calichiama et Pierre-Louis Boyer, Spartan a mis au point un boxer qui permet de bloquer «plus de 99,9% des ondes des téléphones portables et Wi-Fi». Avec ce produit, la société entend protéger la fertilité et la santé des hommes. Spartan estime en effet que les téléphones portables dans la poche des hommes risquent de diminuer fortement leur fertilité ou d’engendrer un cancer.

Pour faire barrage aux ondes électromagnétiques, l’entreprise a mis au point un tissu breveté, composé de coton auquel sont incorporés des fibres d’argent pur, qui agit comme un bouclier face aux téléphones portables et au WiFi. Dessinés à Paris, les boxers sont fabriqués au Portugal.

Les objectifs

Ce financement doit permettre à Spartan de s’étendre à l’international. La jeune pousse française prévoit d’ores et déjà d’ouvrir un bureau à New York d’ici 2018. En parallèle, la société entend poursuivre le développement de sa gamme de boxers et renforcer ses effectifs.

[tabs]

[tab title= « Spartan : les données clés »]

Fondateurs : Arthur Menard, Thomas Calichiama et Pierre-Louis Boyer

Création : 2016

Siège social : Paris

Activité : boxer pour se protéger des ondes dégagées par les téléphones et le WiFi

Financement : 500 000 euros en juillet 2017

[/tab]

[/tabs]

Lire aussi : L’e-commerçant Solendro lève 3 millions d’euros pour mettre le paquet en France

Tags

Maxence Fabrion

Journaliste chez Adsvark Media / FrenchWeb - We Love Entrepreneurs

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This