A la uneActualitéActualité Start Me UpEuropeStart Me Up

TakeAway.com, nouvelle licorne européenne de la FoodTech valorisée un milliard

Takeaway.com, plateforme de livraison de repas à domicile néérlandais, a annoncé son entrée en Bourse pour la fin du mois de septembre. A un prix par action fixé entre 20,5 et 26,5 euros, la capitalisation boursière de la société, après l'IPO, se chiffre entre 904 millions et 1,1 milliard, précise le projet d'introduction prévu sur Euronext Amsterdam. Une valorisation qu'elle a construit principalement à coup de croissance externe et de rachat de concurrents.

Créé en 2000 par Jitse Groen, alors étudiant, le site se fait une place en ouvrant des filiales dans les pays voisins. En début d'année, son dernier coup d'éclat fût le rachat des filiales Just Eat en Belgique et Pays-Bas, revendues par le groupe Britannique.

En France, le groupe TakeWay opère sous la marque Pizza.fr, mais livre toutes sortes de plats, des sushis aux burgers. En Allemagne où il a racheté son concurrent en 2014, il est présent sous la marque Liferando.de. Au total, elle est aujourd'hui présente dans 9 pays et au Vietnam. 

Pour se différencier des autres acteurs, les UberEats, Deliveroo, Delivery Hero, FoodPanda qui s'affrontent en Europe, elle revendique un «modèle centralisé». De la commande, à la mise en relation, à la mise en avant des campagnes marketing des marques, elle prend tout en charge sur sa plateforme.

En 2015, la société a enregistré 651 millions d'euros de volume de ventes et 77 millions d'euros de chiffre d'affaires. 

Lire aussi: Food Tech: quel est le véritable potentiel du secteur en Europe?

 

Jeanne Dussueil

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
TakeAway.com, nouvelle licorne européenne de la FoodTech valorisée un milliard
Par sécurité, Joe Biden devra-t-il renoncer à son vélo interactif Peloton?
loon
Alphabet décide d’en finir avec Loon, son projet d’accès Internet par ballons
Animal Crossing, Among Us, FIFA… : retour sur ces jeux vidéo dopés par la pandémie
Facebook: le conseil des sages va décider si Donald Trump peut revenir sur le réseau
parler
Justice: Amazon ne sera pas contraint d’héberger le réseau social Parler
Instacart se sépare de 1 900 employés dont 10 travailleurs syndiqués