Affaires publiquesBusinessEuropeTech

Télécoms: les équipementiers chinois et coréens tenus à l’écart

Le gouvernement français serait tenté de légiférer à l’encontre des équipementiers de télécommunications comme les chinois Huawei et ZTE, ou le coréen Samsung, selon le quotidien Les Echos.

Prétextant en priorité la »cyberdéfense », la manoeuvre serait plus une façon de favoriser les acteurs nationaux comme Alcatel-Lucent. Les Echos indique que L’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information (Anssi) mènerait actuellement des audits sur la sécurité des réseaux français.

Mais le quotidien économique évoque plutôt du protectionnisme économique déguisé: l’Anssi tient en effet déjà éloignés les équipementiers asiatiques du coeur du réseau en ne délivrant pas d’autorisations. L’Agence nationale penserait cette fois à élargir ce contrôle à d’autres composants du réseau. Une décision qui contraindrait des opérateurs comme Bouygues et SFR à revoir leurs stratégies d’approvisionnement.

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

Un commentaire

Bouton retour en haut de la page
Télécoms: les équipementiers chinois et coréens tenus à l’écart
Patrick Drahi
Altice (SFR) s’offre l’opérateur français Coriolis pour 415 millions d’euros
google
Censure: pourquoi l’emprise d’Apple et Google sur l’économie mobile menace les droits humains
OVHcloud entame son IPO à la Bourse de Paris
Marketing, développement, fonctions commerciales…: quels sont les salaires dans le digital?
Apple s’oppose à l’arrivée de France Digitale dans la procédure judiciaire lancée par l’État
Live shopping: qui est Whatnot, la nouvelle licorne californienne financée par Google, a16z et Y Combinator?