Affaires publiquesBusinessEuropeTech

Télécoms: les équipementiers chinois et coréens tenus à l’écart

Le gouvernement français serait tenté de légiférer à l’encontre des équipementiers de télécommunications comme les chinois Huawei et ZTE, ou le coréen Samsung, selon le quotidien Les Echos.

Prétextant en priorité la »cyberdéfense », la manoeuvre serait plus une façon de favoriser les acteurs nationaux comme Alcatel-Lucent. Les Echos indique que L’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information (Anssi) mènerait actuellement des audits sur la sécurité des réseaux français.

Mais le quotidien économique évoque plutôt du protectionnisme économique déguisé: l’Anssi tient en effet déjà éloignés les équipementiers asiatiques du coeur du réseau en ne délivrant pas d’autorisations. L’Agence nationale penserait cette fois à élargir ce contrôle à d’autres composants du réseau. Une décision qui contraindrait des opérateurs comme Bouygues et SFR à revoir leurs stratégies d’approvisionnement.

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

Un commentaire

Bouton retour en haut de la page
Télécoms: les équipementiers chinois et coréens tenus à l’écart
Le rachat de Meilleurtaux par Silver Lake valide les axes de développement de la FinTech
Deepsense
Reconnaissance faciale: le Français Deepsense récolte 3 millions d’euros auprès de SEAF
L’Espagne mise 600 millions d’euros dans l’IA pour son plan de relance économique
Voi
Trottinettes électriques: face à Tier Mobility, Voi lève 160 millions de dollars auprès de Raine
Amazon
Amazon et Blackberry avancent leurs pions dans les voitures connectées
libra
Cryptomonnaie: l’association Libra se renomme Diem pour se distancier du projet initial