Affaires publiquesBusinessEuropeTech

Télécoms: les équipementiers chinois et coréens tenus à l’écart

Le gouvernement français serait tenté de légiférer à l’encontre des équipementiers de télécommunications comme les chinois Huawei et ZTE, ou le coréen Samsung, selon le quotidien Les Echos.

Prétextant en priorité la »cyberdéfense », la manoeuvre serait plus une façon de favoriser les acteurs nationaux comme Alcatel-Lucent. Les Echos indique que L’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information (Anssi) mènerait actuellement des audits sur la sécurité des réseaux français.

Mais le quotidien économique évoque plutôt du protectionnisme économique déguisé: l’Anssi tient en effet déjà éloignés les équipementiers asiatiques du coeur du réseau en ne délivrant pas d’autorisations. L’Agence nationale penserait cette fois à élargir ce contrôle à d’autres composants du réseau. Une décision qui contraindrait des opérateurs comme Bouygues et SFR à revoir leurs stratégies d’approvisionnement.

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

Un commentaire

Bouton retour en haut de la page
Télécoms: les équipementiers chinois et coréens tenus à l’écart
[Made in océan Indien] Covid-19: comment les marketplaces se sont multipliées sur l’île Maurice
FinTech: Klarna s’apprête à clôturer un tour de table à 1 milliard de dollars
Cédric O annonce un investissement de 2,3 millions d’euros pour soutenir les écosystèmes régionaux 
Facebook vs. Apple: le réseau social joue la défense des pubs ciblées et des PME
Navettes autonomes: le groupe français Transdev s’allie à Mobileye (Intel) et Lohr
Après l’école 42, Xavier Niel va financer une école gratuite d’agriculture