Actualité

Temasek et Trustbridge songent à mettre la main sur les activités de WeWork en Chine

Pour découvrir l’actualité de la FrenchTech, et les infos à ne pas manquer directement dans votre boite mail à 15h tous les jours, cliquez ici

Temasek Holdings, un des fonds souverains de Singapour, et la société de capital-investissement basée à Shanghai Trustbridge Partners se seraient entretenus avec WeWork China afin d’augmenter leur participation dans la branche chinoise de la start-up de coworking pour atteindre une participation majoritaire combinée, d’après Reuters.

WeWork China valorisée à 1 milliard de dollars

L’offre évaluerait WeWork China à environ 1 milliard de dollars. La proposition aurait été effectuée, fin 2019, auprès de la principale partie prenante, SoftBank Group Corp. Ce nouvel accord donnant à Temasek et Trustbridge une participation majoritaire impliquerait alors une baisse de la valorisation de WeWork China mais pourrait alléger considérablement la charge financière pesant sur WeWork et SoftBank.

En effet, la partie chinoise de WeWork était encore valorisée à environ 5 milliards de dollars en juillet 2018 lorsqu’elle a levé 500 millions de dollars. Il s’agissait de son second tour de table car l’entreprise avait d’ores et déjà levé 500 millions de dollars en 2017. Actuellement WeWork détient 59% du capital de WeWork China. Le reste étant détenu par d’autres investisseurs tels que SoftBank et Trustbridge. 

Une période difficile pour WeWork

Le groupe WeWork subit une vaste restructuration depuis plusieurs mois avec le départ de son fondateur Adam Neumann et la suppression de 20% de ses effectifs dû à de grandes difficultés financières avec une entrée en bourse avortée. L’entreprise a été sauvée par SoftBank qui y a injecté 9,5 milliards de dollars. 

Un commentaire

Bouton retour en haut de la page
WeWork
Temasek et Trustbridge songent à mettre la main sur les activités de WeWork en Chine
Orange : l’ère Stéphane Richard définitivement terminée
[Nominations] Figaro Classifieds, Sendinblue, Mon Petit Placement… Les nominations de la semaine
[DECODE Quantum] A la rencontre d’Anais Dreau, chargée de recherche CNRS en physique quantique
Dix ans après son entrée en Bourse, Facebook reste incontournable malgré l’image ternie
[Silicon Carne] Faire grandir la startup economy
Facebook, Amazon, Uber, Twitter… Pourquoi la Tech américaine recrute moins qu’avant ?
Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro

Votre adblocker bloque votre acces a FrenchWeb.Fr



Depuis 14 ans, FrenchWeb vous propose chaque jour des contenus sur la FrenchTech. Nous diffusons rarement des publicités et ne collectons pas la moindre information sans votre consentement.

Les adblockers empechent votre acces a FrenchWeb. Pour y acceder, nous vous recommandons de nous ajouter a votre liste de sites autorisés.

Merci et bon surf!

Richard Menneveux, fondateur de FrenchWeb.fr et CEO de DECODE.Media