ActualitéBusinessRetail & eCommerce

Tennis.fr tombe dans les filets de 4 entrepreneurs adeptes de la petite balle jaune

L’histoire a démarré par le simple achat du domaine tennis.fr, dans les années 90 par un magasin grenoblois spécialisé. Aujourd’hui Tennis.fr réalise un chiffre d’affaires de 2 millions d’euros.

Dominique Pontavin, Yannick Lefeuvre, Jérôme Siau et Pascal Chevalier, tous des professionnels du Web et habitués des cours ont décidé d’acquérir le site de eCommerce.

L’opération, qui se chiffre au minimum à une « centaine de milliers » d’euros selon Dominique Pontavin, à la tête de la nouvelle structure, va se traduire dans un premier temps par une refonte complète du site.

« C’est un site historique, jusque dans son design » plaisante Dominique Pontavin. « Nous allons adopter une ligne éditoriale beaucoup plus centrée sur le joueur lambda que sur l’actualité du tennis international. Nous allons relayer les informations de l’ATP, mais aussi essayer d’avoir du contenu original et de l’information locale. Une chose qui est absente du Web aujourd’hui. »

L’activité e-commerce devrait ainsi être complétée par des tests de produits ou des articles sur la pratique du tennis. Un « marché de niche » selon Pascal Chevalier, investisseur reconnu du Web, sur lequel personne n’est véritablement positionné en France. Le nouveau site pourrait être lancé à l’occasion du Tournoi de Roland-Garros. Les url squash.fr et bad.fr sont aussi concernées par ce rachat.

le site de tennis.fr: http://www.tennis.fr

Crédit photo: Shutterstock, des millions de photos, illustrations, vecteurs et vidéos

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Tennis.fr tombe dans les filets de 4 entrepreneurs adeptes de la petite balle jaune
Netflix, Amazon… : le gouvernement britannique veut réguler les plateformes comme les chaînes de télévision
Après Instagram, Facebook mise sur WhatsApp pour assouvir ses ambitions dans l’e-commerce
Le ciblage publicitaire en ligne, au cœur du modèle économique des géants de la Tech, décrié en Europe
Le programme français Blast sélectionne 20 projets de startups dans l’aérospatial et la défense
E-commerce: quels sont les bons (et moins bons) côtés de la vente en direct sur Instagram?
États-Unis: Twitter permet à ses stars de proposer du contenu payant pour diversifier ses sources de revenus