ActualitéAmérique du nordBusinessTransport

Tesla veut investir 5 milliards de dollars dans une usine de batteries

Elon Musk veut accélerer le développement de Tesla au travers de la création d’une usine de batteries, dont le coût de mise en place pourrait s’élever à 5 milliards de dollars. Tesla va y investir dans un premier temps 2 milliards de dollars notamment au travers d’une émission d’obligations pour 1,6 milliards.

Compte tenu de son inexpérience dans la fabrication de batterie Lithium Ion, Elon Musk recherche un partenaire industriel pour l’accompagner. Panasonic est bien entendu dans la boucle, mais ne confirme pas d’accord.

A plein régime cette usine devrait être opérationnelle dès 2017 et pourra produire plus de 500 000 batteries par an dès 2020.

Cette usine devrait employer plus de 6500 personnes et devrait se situer dans le sud des Etats Unis.

Crédits photo: FrenchWeb / Decode Media Digital Publishing

7 commentaires

  1. C est le cœur du défi des véhicules électriques; la batterie.!!

  2. frenchweb Tesla prevoit de fabriquer les prochaines #jeepneys electrique aux Philippines GawadKalingaHQ #sbs13

  3. melouziba C’est surtout des batteries pour voitures électriques ceci dit…. Tesla fabrique des voitures électriques.

  4. liebeBAT j’espère juste que certains des résultats pourront aider ailleurs

  5. melouziba Ah, ui , ui certainement. Connaissant la determination de Musk, ca devrait se faire ^^

Bouton retour en haut de la page
Tesla veut investir 5 milliards de dollars dans une usine de batteries
Live shopping: NTWRK lève 50 millions de dollars auprès de Goldman Sachs et du groupe de luxe français Kering
Bitcoin, NFT, salons audio…: Comment Twitter veut attirer les créateurs de contenus?
Pourquoi Taster s’est tourné vers le crowd equity funding après sa levée de 37 millions de dollars
FoodTech: Flink valorisé à 2,1 milliards de dollars après un tour de table mené par DoorDash
E-commerce: DataHawk lève 6 millions d’euros pour accompagner les revendeurs Amazon dans leur activité
Le directeur technologique de Facebook va céder sa place à Andrew Bosworth, spécialiste du metaverse