ActualitéActualité Start Me Up

[Tweets Story] Des entrepreneurs français en #tripBerlin

L’accélérateur 50 Partners et Investir en Direct, communauté d’entrepreneurs qui accompagne et finance des projets en développement, emmènent chaque année des entrepreneurs français à la découverte de l’environnement entrepreneurial et digital des marchés étrangers.

Après Sao Paulo, Shanghai / Hong Kong, Moscou et New York, c’est Berlin et son écosystème de startups et investisseurs qu’ont découvert pendant deux jours nos entrepreneurs et dirigeants IT issus de sociétés comme SocialMixMedia (Nextedia), Dailymotion, Owlient (UbiSoft) ou encore Netbooster.

Découvrez le compte-rendu complet de ce voyage, commenté et tweeté par Jérôme Masurel, co-fondateur d’Investir en Direct:

Fondé en 2010 par Alex Farcet, vétéran du Minitel et d’internet, Startupboocamp est un accélérateur sur 3 mois financé par plusieurs business angels et Vc’s. « Le programme offre du mentoring, de l’hébergement et du « pizza money » (15K€) contre 8% du capital. Startupbootcamp s’est depuis développé à l’échelle européenne avec des antennes à Dublin, Amsterdam, Copenhague et en Israël. »


Sylvain Grande, ancien de chez MySpace et HereMaps (Nokia Maps) à Berlin depuis 4 ans, est aujourd’hui directeur de monétisation chez Soudclound, poste créé il y a quelques mois. Soundcloud, numéro deux mondial sur la musique après Youtube et devant Spotify ou Deezer, totalise plus de 200M d’utilisateurs et 130 salariés.

« Lancé par deux fondateurs suédois, SoundClound démontre l’attractivité grandissante de Berlin avec notamment ses faibles loyers (180€/m²/an) qui attirent une importante communauté de développeurs allemands ou étrangers. Cette attractivité provient essentiellement du coût de la vie très réduit (bureaux, logements, restaurants etc) qui permet à une startup de maintenir des dépenses au plus bas. »


Philip Rooke est l’actuel CEO de Spreadshirt, plateforme de création de vêtements et objets personnalisés (t-shirt, mug, stickers…). Après avoir levé près de 10 millions d’euros de financement (Accel et Kennet), Spreadshit réalise aujourd’hui 80 millions d’euros de CA pour 3 millions de t-shirts écoulés en 2012 dans 17 pays différents.

La société fondée en 2002 par Lukasz Gadowski (aussi à l’origine de StudiV, copycat de Facebook, cédé plus de 100 millions de dollars, puis brands4friends.com, copie de VentePrivée cédée à eBay pour 200 millions de dollars), est le symbole de la spécialisation de Berlin dans le e-commerce et le développement, à l’image de ce que fait Rocket Internet, de copycats inspirés des modèles internationaux.


« Fort de ses succès avec StudiV et brands4friends, Lukasz Gadowski cofonde Team Europe, incubateur de startups dont Delivery Hero (copy cat de Just Eat ou Alloresto), qu’il finance avec plus de 90 millions d’euros.

Pour lui Berlin est une des villes les plus attractives du moment même s’il note une concurrence de plus en plus importante pour trouver de bons développeurs. (Comme partout, la ville manque cruellement de développeurs, et le coût des ressources qualifiées monte rapidement. Peu de formations/écoles qui permettent de couvrir ce besoin croissant). 

Lukasz est un personnage assez symbolique de la dynamique berlinoise : il n’est pas Allemand, et a fait fortune dans le e-commerce et avec des copycats renommés. »


« KeyRocket développe une solution de suggestion de raccourcis des logiciels utilisés, en fonction des usages de chacun. (KeyRocket revisite le « chien » Microsoft qui proposait de l’aide dans Word ou Excel..). La société a été financée par des investisseurs allemands semi-publiques (HighTech, Grunderfonds) témoignant des efforts institutionnels dans ce domaine. Jan semble même avoir trouvé plusieurs clients parmi les entrepreneurs du voyage… »


« Fabian a développé un modèle original et hybride qui lui permet de développer ses idées de société en y associant les cofounders qu’il va recruter. Le modèle est donc celui d’un « institutional cofounder » où il est associé à 50/50 avec les manageurs et vise le lancement de 1 à 2 startups par an. »

Verdict: « Berlin présente une attractivité forte pour les entrepreneurs européens : des figures majeures de la scène tech berlinoise sont : Suisses (Christophe Maire, l’un des principaux BA), Polonais (Lukasz Gadowski, Spreadshirt, TeamEurope, PointnIne etc), Suédois (Alex Ljung et Eric Wahlforss de SoundCloud).. même Alex Farcet est à moitié Français.. »

« L’écosystème est effectivement en très fort développement et devient une place incontournable en Europe, mais nous notons que la scène startup reste aujourd’hui encore restreinte par rapport à Paris ou Londres. Pas encore de success stories en nombre significatif, des BA peu organisés et des VC seed en nombre très restreint (on compte 4 ou 5 fonds sérieux sur la place en amorçage..). »

Tags

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

1 thought on “[Tweets Story] Des entrepreneurs français en #tripBerlin”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This