ActualitéRetail & eCommerce

Une marque peut exiger de ses distributeurs qu’ils aient une ou plusieurs boutiques ayant pignon sur rue.

Victoire de l’industrie du luxe, qui vient de convaincre la commission européenne à conserver la règle qui leur permet de rester «libres d’opter pour le mode de distribution de leur choix» mais surtout que leurs distributeurs en ligne aient un ou plusieurs boutiques avec pignon sur rue.

Elisabeth Ponsolle-Des Portes, déléguée générale du comité Colbert confie au Figaro que «C’est un texte équilibré qui préserve les intérêts des consommateurs et qui nous permet de développer notre industrie sur internet»

Les vendeurs en ligne tels que Price Minister, Rue du Commerce ou Pixmania ne voient pas les choses de la même manière et avaient demandé au commissaire à la Concurrence Joaquin Almunia d’écarter cette mesure qu’ils jugent discriminatoire, visiblement sans résultat.

Bouton retour en haut de la page
Une marque peut exiger de ses distributeurs qu’ils aient une ou plusieurs boutiques ayant pignon sur rue.
RGPD: Amazon fait appel de son amende de 746 millions d’euros en Europe
NFT: avec « Sotheby’s Metaverse », la célèbre maison de vente aux enchères s’installe durablement dans le secteur
OVHcloud: le champion français entre en Bourse pour une valorisation à 3,5 milliards d’euros
FinTech : PaySika, une néobanque à la conquête de l’Afrique francophone
Pourquoi Microsoft va-t-il fermer LinkedIn en Chine?
Cyberattaque: face aux rançongiciels, les acteurs de la cybersécurité veulent contre-attaquer