A la uneEuropeParisRetail & eCommerceStartup Channel

Videdressing veut devenir une pointure en Europe

Videdressing ne compte pas se reposer sur ses lauriers. La marketplace française de vêtements d'occasion haut de gamme et de luxe créée en 2009 revendique aujourd'hui 1 million d'acheteurs et de vendeurs, et un chiffre d'affaires transactionnel de 35 millions d'euros. Mais désormais, pour accélérer sa croissance, la société veut renforcer son développement à l'international.

«Ce qui a fait notre succès en France, c'est une offre extrêmement large, avec une 1 million de produits en vente sur notre site, des prix qui sont particulièrement attractifs (…) et une commission qui est très compétitive de 10% et de 3 euros», explique à Frenchweb Gregory Salinger. Et si «la plus grande partie de notre activité est en France, nous avons aujourd'hui des acheteurs et des vendeurs dans plus de 100 pays», poursuit-il.

L'entreprise dispose d'ailleurs déjà d'un bureau en Allemagne. Pourtant, «intrinsèquement, notre modèle n'a pas besoin de présence forte sur le terrain. Nous sommes une marketplace (…) et avons très peu de logistique à gérer nous-mêmes», assure Gregory Salinger. L'entreprise doit cependant affronter la concurrence d'autres start-up comme le Français Vestiaire Collective ou encore de threadUp et Vinted. Plus de détails avec Gregory Salinger, le président de Videdressing.

Fondatrice : Meryl Job

Président : Gregory Salinger

Création : 2009

Siège social : Paris

Effectif : 60 collaborateurs

Financement : 4,6 millions d'euros levés en 2013

  • L’entreprise de demain
Chaque jour, Frenchweb met en avant une jeune entreprise en croissance pour découvrir sa stratégie et ses objectifs de développement.

Vous avez fondé une société en croissance?  Faites vous connaître!

Olivier Harmant

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE.MEDIA Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Videdressing veut devenir une pointure en Europe
RGPD: Amazon fait appel de son amende de 746 millions d’euros en Europe
La stratégie de ManoMano pour s’étendre en Europe
Cédric O : «Le plan France 2030 fait très largement le pari des startups»
Plan «France 2030» : quelle est la place accordée par Macron aux startups de la French Tech ?
Retail: comment la mode virtuelle explose depuis le confinement
Rent the Runway: la plateforme e-commerce soutenue par Jack Ma prépare son IPO