ActualitéBusinessTransport

Voitures d’occasion: Cazoo va lever 1,6 milliard de dollars lors de son IPO pour conquérir l’Europe

Avec notre partenaire Junto, spécialiste de la performance média, découvrez l'actualité des levées de fonds

Pour découvrir l’actualité de la FrenchTech, et les infos à ne pas manquer directement dans votre boite mail à 15h tous les jours, cliquez ici

Cazoo, la startup britannique spécialisée dans la réparation et la vente de voitures d’occasion en ligne, en particulier en Europe, a vu ses ventes décoller depuis le début de la pandémie de Covid-19 et prévoit déjà de générer 1 milliard de dollars de chiffre d’affaires en 2021. Devenue une licorne en mars 2020, elle a levé en octobre dernier 240 millions de livres sterling (soit environ 264 millions d’euros), à l’occasion d’un tour de table mené par General Catalyst, D1 Capital Partners et des fonds gérés par Fidelity Management & Research Company, ainsi que Blackrock. 

La startup londonienne annonce aujourd’hui son intention d’entrer à la Bourse de New York via la société d’acquisition AJAX I, un SPAC. Selon l’entreprise, cette opération devrait la valoriser à environ 7 milliards de dollars et lui apporter 1,6 milliard de dollars de financement, dont 805 millions de dollars provenant d’AJAX I et 800 millions de dollars levés auprès de fonds tel que D1 Capital Partners, comprenant des investisseurs historiques et des nouveaux.

Un marché de 700 milliards de dollars

Cazoo ne cache pas son ambition de devenir le numéro un sur le marché européen des voitures d’occasion, qui représente plusieurs centaines de milliards de dollars. C’est en 2018 qu’Alex Chesterman a lancé Cazoo. L’entrepreur avait déjà fondé LoveFilm, un site de location de films en streaming et de jeux vidéos, racheté par Amazon pour étoffer son offre Prime Video face à Netflix, ainsi que Zoopla, une plateforme immobilière. 

Cazoo développe quant à lui une plateforme d’achat de voitures d’occasion. À l’instar de Vroom aux États-Unis, la startup britannique achète, restaure puis revend ses véhicules aux particuliers en les livrant directement à leur domicile. Cazoo a formé une équipe de plus de 1 800 personnes réparties au Royaume-Uni, en Allemagne, en France et au Portugal. Alex Chesterman continuera de diriger l’entreprise pour satisfaire ses ambitions internationales. « Nous avons entamé une expansion internationale en cherchant à bousculer par le numérique le marché européen des voitures d’occasion, qui pèse 700 milliards de dollars et reste en grande partie hors ligne », affirme l’entreprise.

Une «faible pénétration numérique»?

« Cette annonce est une autre étape importante dans notre volonté de transformer la façon dont les gens achètent des voitures en Europe », confie le fondateur. « Nous avons créé une offre complète et entièrement intégrée dans le plus grand secteur de retail, qui a actuellement une très faible pénétration numérique. Cet accord nous permettra de disposer de plus d’un milliard de dollars de fonds supplémentaires pour alimenter notre croissance ».

Pendant la crise, la startup a connu une forte progression de ses ventes. En effet, la proposition de Cazoo consistant à livrer des véhicules à domicile et à des prix abordables, s’agissant de voitures d’occasion, a su séduire les Britanniques qui ont préféré se déplacer avec leurs propres véhicules plutôt que dans les transports en commun. La startup ambitionne de conquérir le reste de l’Europe, notamment l’Italie et l’Espagne, et d’asseoir sa position en Allemagne, en France et au Portugal où elle est présente.

Cazoo : les données clés

Fondateur : Alex Chesterman
Création : 2018
Siège social : Londres, Royaume-Uni
Secteur : CarTech


Financement : 1,6 milliard de dollars de financement, dont 805 millions de dollars provenant d’AJAX I et 800 millions de dollars levés auprès de fonds tel que D1 Capital Partners, comprenant des investisseurs historiques et des nouveaux.

Bouton retour en haut de la page
Voitures d’occasion: Cazoo va lever 1,6 milliard de dollars lors de son IPO pour conquérir l’Europe
Pixmania, la nouvelle aventure entrepreneuriale de Steve et Jean-Emile Rosenblum
Web3 : Comment The Sandbox a attiré plus de 300 marques dans son métavers
Guerre des talents, Skill gap, Grande Démission… Comment répondre aux nouveaux enjeux RH des entreprises?
[Nominations] Capgemini, Teads, Linxo… Les nominations de la semaine
[Série A] Electra lève 160 millions d’euros pour déployer plus de 8 000 points de recharge d’ici 2030
[Série A] Cybersécurité : a16z mise sur l’AssurTech Stoïk pour son second investissement en France

Votre logiciel antipub bloque votre accès à FrenchWeb.fr


Depuis 14 ans, FrenchWeb vous propose chaque jour des contenus sur la FrenchTech. Nous diffusons rarement des publicités et ne collectons pas la moindre information sans votre consentement.


Votre adblocker empêche d'afficher correctement votre media FrenchWeb. Pour y accèder, nous vous recommandons de nous ajouter à votre liste de sites autorisés.


Merci et bon surf!


Richard Menneveux, fondateur de FrenchWeb.fr et CEO de DECODE.Media