ActualitéBusinessCarTechTransport

VTC: Didi Chuxing veut lever 4 milliards de dollars lors de son IPO à Wall Street

Pour découvrir l’actualité de la FrenchTech, et les infos à ne pas manquer directement dans votre boite mail à 15h tous les jours, cliquez ici

Il pourrait s’agir de l’une des entrées en Bourse les plus importantes de l’année. Le géant chinois des VTC Didi Chuxing annonce viser une valorisation de 60 milliards de dollars lors de son introduction en Bourse à New York, dans son formulaire déposé auprès de la SEC (Securities and Exchange Commission). L’entreprise prévoit de vendre 288 millions d’actions dans une fourchette comprise entre 13 et 14 dollars, ce qui lui permettrait de lever jusqu’à 4 milliards de dollars. Cette annonce intervient 2 mois après que le géant chinois ait levé 1,5 milliard de dollars de dette auprès de banques, dont JPMorgan Chase & Co, Morgan Stanley et Goldman Sachs Group, en vue d’une prochaine IPO.

Lancé en 2012 par Bo Zhang et Wei Cheng, Didi Chuxing a déjà levé 21,2 milliards de dollars selon les données de Crunchbase. Avec ses 493 millions d’utilisateurs actifs annuels, la plateforme de VTC est devenue incontournable en Chine. Didi a accompli de nombreuses prouesses depuis son lancement, notamment celle d’avoir obligé le géant américain Uber à renoncer au marché chinois en fusionnant leurs activités. La plateforme chinoise a ainsi mis fin aux ambitions d’Uber dans le pays en 2016.

Cible du régulateur chinois

Leader sur son marché, Didi Chuxing se porte bien, avec un chiffre d’affaires de 21,6 milliards de dollars en 2020 et de 6,4 milliards de dollars au premier trimestre 2021. En parallèle, l’entreprise s’est étendue dans d’autres secteurs comme celui de la conduite autonome. Baptisée Didi Autonomous Driving, cette division lui a permis de lever 300 millions de dollars en janvier dernier et pourrait, à terme, lui permettre de faire circuler des taxis autonomes partout où il opère. Le géant chinois a pour objectif de produire 1 million de taxis autonomes d’ici 2023.

Soutenu notamment par SoftBank, Uber et Tencent, Didi Chuxing, qui se classe parmi les cinq plus grandes startups privées du monde, pourrait bien réaliser l’introduction en Bourse la plus importante de l’année. Cependant, l’entreprise est également la cible du régulateur chinois qui a ouvert une enquête pour pratiques anti-concurrentielles, selon des sources citées par Reuters. Cette enquête intervient alors que Pékin resserre l’étau autour de ses géants de la Tech. Le régulateur a en effet condamné le géant du commerce en ligne Alibaba à une amende record de 18,2 milliards de yuan (2,32 milliards d’euros) pour des faits similaires.

Bouton retour en haut de la page
VTC: Didi Chuxing veut lever 4 milliards de dollars lors de son IPO à Wall Street
Orange : l’ère Stéphane Richard définitivement terminée
[Nominations] Figaro Classifieds, Sendinblue, Mon Petit Placement… Les nominations de la semaine
[DECODE Quantum] A la rencontre d’Anais Dreau, chargée de recherche CNRS en physique quantique
Dix ans après son entrée en Bourse, Facebook reste incontournable malgré l’image ternie
[Silicon Carne] Faire grandir la startup economy
[Série A] RH : Club Employés lève 7 millions d’euros auprès de MAIF Avenir
Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro

Votre adblocker bloque votre acces a FrenchWeb.Fr



Depuis 14 ans, FrenchWeb vous propose chaque jour des contenus sur la FrenchTech. Nous diffusons rarement des publicités et ne collectons pas la moindre information sans votre consentement.

Les adblockers empechent votre acces a FrenchWeb. Pour y acceder, nous vous recommandons de nous ajouter a votre liste de sites autorisés.

Merci et bon surf!

Richard Menneveux, fondateur de FrenchWeb.fr et CEO de DECODE.Media