ActualitéBusinessCarTechTransport

VTC: Didi Chuxing veut lever 4 milliards de dollars lors de son IPO à Wall Street

Il pourrait s’agir de l’une des entrées en Bourse les plus importantes de l’année. Le géant chinois des VTC Didi Chuxing annonce viser une valorisation de 60 milliards de dollars lors de son introduction en Bourse à New York, dans son formulaire déposé auprès de la SEC (Securities and Exchange Commission). L’entreprise prévoit de vendre 288 millions d’actions dans une fourchette comprise entre 13 et 14 dollars, ce qui lui permettrait de lever jusqu’à 4 milliards de dollars. Cette annonce intervient 2 mois après que le géant chinois ait levé 1,5 milliard de dollars de dette auprès de banques, dont JPMorgan Chase & Co, Morgan Stanley et Goldman Sachs Group, en vue d’une prochaine IPO.

Lancé en 2012 par Bo Zhang et Wei Cheng, Didi Chuxing a déjà levé 21,2 milliards de dollars selon les données de Crunchbase. Avec ses 493 millions d’utilisateurs actifs annuels, la plateforme de VTC est devenue incontournable en Chine. Didi a accompli de nombreuses prouesses depuis son lancement, notamment celle d’avoir obligé le géant américain Uber à renoncer au marché chinois en fusionnant leurs activités. La plateforme chinoise a ainsi mis fin aux ambitions d’Uber dans le pays en 2016.

Cible du régulateur chinois

Leader sur son marché, Didi Chuxing se porte bien, avec un chiffre d’affaires de 21,6 milliards de dollars en 2020 et de 6,4 milliards de dollars au premier trimestre 2021. En parallèle, l’entreprise s’est étendue dans d’autres secteurs comme celui de la conduite autonome. Baptisée Didi Autonomous Driving, cette division lui a permis de lever 300 millions de dollars en janvier dernier et pourrait, à terme, lui permettre de faire circuler des taxis autonomes partout où il opère. Le géant chinois a pour objectif de produire 1 million de taxis autonomes d’ici 2023.

Soutenu notamment par SoftBank, Uber et Tencent, Didi Chuxing, qui se classe parmi les cinq plus grandes startups privées du monde, pourrait bien réaliser l’introduction en Bourse la plus importante de l’année. Cependant, l’entreprise est également la cible du régulateur chinois qui a ouvert une enquête pour pratiques anti-concurrentielles, selon des sources citées par Reuters. Cette enquête intervient alors que Pékin resserre l’étau autour de ses géants de la Tech. Le régulateur a en effet condamné le géant du commerce en ligne Alibaba à une amende record de 18,2 milliards de yuan (2,32 milliards d’euros) pour des faits similaires.

Assiya Berrima

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE MEDIA. Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
VTC: Didi Chuxing veut lever 4 milliards de dollars lors de son IPO à Wall Street
Intel s’allie à la startup française SiPearl pour développer le supercalculateur européen
CarTech : face à Vroomly, Idgarages lève 8 millions d’euros
Retail: Rent the Runway lève 357 millions de dollars pour son IPO
Réalité augmentée: après le succès de « Pokémon Go », Nintendo veut réitérer l’exploit
Marketing : pourquoi D-AIM fusionne avec Splio
Buy now, pay later: Stripe et Klarna s’associent pour dominer le marché du paiement fractionné