ActualitéAmérique du nord

VTC: Lyft lève 530 millions de dollars, dont 300 auprès de Rakuten

Nouveau tour de table conséquent dans le secteur des VTC: la société américaine Lyft vient de réaliser la levée de 530 millions de dollars auprès d’un groupe d’investisseurs mené par le géant japonais Rakuten. Ces fonds permettront de financer une extension de la présence de Lyft dans les 65 pays dans lesquels elle opère ainsi que de Lyft Line, le service qui permet de partager une course.

Rakuten détient désormais 11,9% du capital du VTCiste, il vient de dépenser 300 millions de dollars en achat de nouvelles actions. Fortress Investment Group, Coatue Management et Andreessen Horowitz font également partie des investisseurs.

En avril 2014, Lyft avait déjà levé 250 millions de dollars auprès de Coatue Management, Third Point, et du géant chinois Alibaba. L’entreprise basée à San Francisco est désormais valorisée plus de 2,5 milliards de dollars, d’après le Wall Street Journal.

Sa grande rivale Uber avait quant à elle bouclé un tour de table d’1,6 milliards de dollars en janvier dernier, sa valorisation atteint 40 milliards de dollars.

Lire aussi:

>> Lyft, concurrent d’Uber, veut lever 250 millions de dollars

>> Covoiturage : l’Américain Lyft rachète Hitch

Tags

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

2 thoughts on “VTC: Lyft lève 530 millions de dollars, dont 300 auprès de Rakuten”

  1. Il serait tant que les médias cessent d’appeler les services de transports entre particuliers (taxis illegales) et les VTC qui est un service professionnel réglementé.
    Vous participez à faire la pub d’un service (particuliers rémunérés) pourtant illégal en France.

    Une rapide recherche sur Google vous permettra de rapidement faire la différence entre un service comme Lyft (ou UberPop) d’un service professionnel type VTC (ou LOTI).

  2. Il serait tant que les médias cessent de faire l’amalgame entre les services de transports entre particuliers comme Lyft ou UberPop (taxis illegales) et les VTC qui est un service professionnel réglementé.
    Vous participez à faire la pub d’un service (particuliers rémunérés) pourtant illégal en France.

    Une rapide recherche sur Google vous permettra de rapidement faire la différence entre un service comme Lyft (ou UberPop) d’un service professionnel type VTC (ou LOTI).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This