FrenchWeb BusinessIntelligence ArtificielleLes émissionsTechWe Love Innovation

Snips s’affranchit du cloud pour défier les assistants vocaux des GAFA

Un reportage We Love Innovation de Maxence Fabrion et Joseph Postec

Depuis les révélations d’Edward Snowden, l’entrée en application du RGPD et les scandales à répétition touchant les GAFA, Facebook en tête, la protection de la vie privée de chacun n’a jamais été d’autant d’actualité. Dans ce contexte, l’essor des enceintes connectées qui invitent Amazon, Google et consorts directement dans le domicile des consommateurs fait craindre la mise en place d’un système permettant à ces multinationales de tout connaître de votre intimité. 

Ces craintes sont justifiées dans la mesure où plusieurs utilisateurs ont vu leur assistant vocal s’immiscer un peu trop dans leur vie privée, en enregistrant leurs conversations à leur insu avant de les envoyer sur des serveurs cloud. C’est justement ce point qui a éveillé l’intérêt de Snips, start-up française lancée par Rand Hindi, spécialiste de l’intelligence artificielle.

8 milliards d’assistants vocaux dans le monde en 2023

Après s’être intéressée au marché des assistants intelligents sur mobile, la société a pris un nouveau départ en 2017 pour se concentrer sur les assistants vocaux et les objets connectés. En quête d’un nouveau paradigme dans ce secteur, la société a choisi de se tourner vers le marché B2B pour permettre aux entreprises de créer en marque blanche leurs propres assistants vocaux.

Pour financer ses ambitions en la matière, la start-up a bouclé un tour de table de 12 millions d’euros. S’appuyant sur ce financement et une équipe, composée essentiellement de chercheurs, Snips a fini par proposer un service «private by design», complètement embarqué et non dans le cloud, pour respecter la vie privée des utilisateurs. L’enjeu est de taille puisque le cabinet Juniper Research estime que 8 milliards d’assistants vocaux seront utilisés dans le monde à l’horizon 2023, contre 2,5 milliards fin 2018.

FrenchWeb est parti à la rencontre de Rand Hindi et de Joseph Dureau, respectivement CEO et CTO de Snips, pour décoder l’approche de la start-up française visant à proposer un modèle différent d’Alexa (Amazon), de Cortana (Microsoft) ou encore de Google Assistant sur le marché des assistants vocaux…

Snips : les données clés

Fondateurs : Rand Hindi, Michael Fester et Maël Primet
Création : 2013
Siège social : Paris
Activité : technologie de reconnaissance vocale embarquée dans les objets connectés
Effectifs : 80 collaborateurs

Bouton retour en haut de la page
Snips s’affranchit du cloud pour défier les assistants vocaux des GAFA
Le cloud open source, ça change quoi?
4 questions sur la pénurie de semi-conducteurs qui déstabilise l’industrie mondiale
Google
GAFAM: des résultats trimestriels à nouveau mirobolants malgré quelques nuages
Avec Flag Systèmes, le Futuroscope va connaître son plus grand développement depuis sa création
samsung
Smartphones: les pénuries de composants électroniques pénalisent les ventes
ERP : Odoo, nouvelle licorne belge après une levée de 180 millions d’euros