Recruter
ActualitéBusinessIntelligence ArtificielleObjets connectésTech

[NUMBERS] Il y aura 8 milliards d’assistants vocaux dans le monde d’ici 2023

Alexa, combien y aura-t-il d’assistants vocaux à travers le monde d’ici quatre ans ? Selon les analystes britanniques de Juniper Research, leur utilisation devrait tripler au cours des prochaines années. En effet, le cabinet estime que 8 milliards d’assistants vocaux numériques seront utilisés dans le monde à l’horizon 2023, contre 2,5 milliards d’appareils fin 2018. Sans surprise, alors que nous sommes désormais pleinement entrés dans une ère «mobile-first», la majorité de ces assistants seront utilisés sur les smartphones. Google, avec Google Assistant, Apple, avec Siri, ou encore Samsung, avec Bixby, proposent ainsi leurs assistants intelligents aux utilisateurs d’Android et iOS.

Bien que les assistants vocaux aient été popularisés par les enceintes connectées, Amazon Echo et Google Home en tête, ce sont ceux embarqués dans les téléviseurs intelligents qui devraient connaître la plus forte croissance au cours des prochaines années. En effet, Juniper Research s’attend à ce que les assistants dans les «Smart TV» croissent de 121,3% durant les cinq prochaines années, contre 41,3% pour ceux intégrés dans les enceintes connectées. Les «wearables», ces trackers d’activité que l’on porte sur soi ou qui sont présents dans des vêtements, devraient également porter l’essor des assistants intelligents avec une croissance attendue de 40,2%. Si Alexa est actuellement le leader sur le marché des assistants vocaux pour enceintes connectées, Juniper Research indique qu’il va devoir faire face à la concurrence des firmes chinoises lors de ces prochaines années.

Le commerce vocal pèsera 80 milliards de dollars par an d’ici 2023 

Jusque-là principalement utilisé à la maison pour lancer une chanson, se renseigner sur la météo ou encore régler la température et l’éclairage, les assistants vocaux vont être de plus en plus utilisés pour faire ses achats en ligne, selon les conclusions de Juniper Research. Le cabinet britannique estime ainsi que le commerce vocal va considérablement se développer dans les années qui viennent pour peser 80 milliards de dollars par an d’ici 2023. 

Cependant, cette prévision est biaisée dans la mesure où Juniper Research inclut en priorité le transfert d’argent et les achats de biens numériques (musique, vidéo, photo, logiciels, articles…) derrière cette notion, plutôt que les achats plus traditionnels, comme les biens physiques. «Nous nous attendons à ce que la majorité du commerce vocal soit dans les achats numériques, jusqu’à ce que les assistants numériques offrent des expériences véritablement transparentes sur plusieurs plateformes», explique James Moar, auteur de l’étude. Il ajoute que «les téléviseurs connectés et les écrans intelligents sont vitaux dans ce cadre, car ils peuvent fournir un contexte visuel qui manque aux enceintes intelligentes».

Dernier enseignement de l’étude, et pas des moindres, la montée en puissance des assistants intelligents aura un impact négatif sur le marché mondial des applications mobiles. Les analystes de Juniper Research estiment en effet que la demande des consommateurs pour des assistants multi-plateformes allant augmenter, les applications exclusivement dédiées aux smartphones et aux tablettes vont de ce fait être progressivement abandonnées. Avec la progression des assistants vocaux au détriment des applications mobiles, notre temps passé sur l’écran de notre smartphone ou de notre tablette va de facto diminuer. 

Plus d'infos

Maxence Fabrion

Journaliste chez FW - DECODE MEDIA

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This