ActualitéAsieAsieBusinessTech

Xiaomi veut conquérir de nouveaux marchés et lancer un smartphone à moins de 50$

Malgré une croissance de la demande chinoise difficile à suivre, Xiaomi veut prendre pied dans d’autres pays avant qu’il ne soit trop tard. Hugo Barra déclarait lors de la dernière édition de LeWeb être en quête de nouveaux marchés et de les conquérir aussi vite que possible.

Alors que Xiaomi a créé un smartphone haut de gamme MI3 qui rencontre un vif succès, la stratégie du chinois serait de lancer un nouveau smartphone à moins de 50$ pour conquérir des marchés saturés tels que le Japon.

Fondé en juin 2010 par Lei Jun et Lin Bin, le fabricant de mobiles Xiaomi représente aujourd’hui 5% de parts de marché du smartphone, avec 20 millions de smartphones vendus en 3 ans. La société vise une production de 40 millions d’unités en 2014. Sa valorisation est de 10 milliards de dollars, la société compte parmi ses investisseurs Temasek, IDG Capital et Qiming Venture Partners.

Richard Menneveux

CEO & Editor in Chief@Decode Media / Pour me contacter: richard@decode.media / Pour communiquer sur FrenchWeb, devenez partenaire, cliquez ici.

2 commentaires

  1. Gsm Smartphone Chinois.com, est l’une des meilleures boutiques en ligne spécialisées dans la vente de smartphone chinois android et gsm chinois débloqués tels que double sim, simple SIM, gsm chinois, android avec avec Livraison Gratuite.
    http://www.gsm-smartphone-chinois.com

Bouton retour en haut de la page
Xiaomi veut conquérir de nouveaux marchés et lancer un smartphone à moins de 50$
Deezer mise sur les concerts virtuels avec un investissement dans la startup américaine Dreamstage
Le groupe français HR Path rachète l’Américain Whitaker-Taylor pour renouer avec la croissance
[DECODE Quantum] A la rencontre de Neil Abroug, coordinateur de la stratégie quantique nationale Française
Facebook: le conseil de surveillance maintient l’interdiction de Trump sur le réseau social
Recyclage: quel rôle pour l’intelligence artificielle?
Workplace: porté par la pandémie, le réseau pro de Facebook atteint les 7 millions d’abonnés payants