ActualitéBusinessMedia

YouTube Shorts débarque aux États-Unis pour contrer TikTok

Le succès de TikTok n’a pas fini d’aiguiser l’appétit des réseaux sociaux américains. Instagram, Snap et plus récemment Reddit se sont lancés dans les vidéos courtes qui on fait le succès de la plateforme de ByteDance. C’est aujourd’hui au tour de YouTube, filiale de Google depuis 2006, d’attaquer frontalement TikTok en lançant son produit « Shorts » aux États-Unis.

Testé en Inde depuis septembre 2020, YouTube Shorts lance sa version bêta aux États-Unis, où TikTok compte déjà plus de 80 millions d’utilisateurs actifs par mois. Cet outil permettant d’enregistrer et de monter des vidéos de moins d’une minute dispose d’un avantage colossale, celui d’être directement intégré à YouTube qui compte 2 milliards d’utilisateurs actifs par mois dans le monde et près de 210 millions rien qu’aux États-Unis.

3,5 milliards de vus par jour

En janvier dernier, la célèbre plateforme de vidéos enregistrait ses premiers succès en Inde avec le lancement de la version bêta de Shorts. Le groupe revendiquait des clips vus 3,5 milliards de fois par jour. « Grâce aux progrès technologiques, les créateurs et les artistes peuvent désormais profiter de l’incroyable puissance des smartphones pour créer et publier facilement du contenu de haute qualité, où qu’ils soient dans le monde. Et les gens peuvent être divertis et informés par des contenus de petite taille pendant les minutes libres de la journée », expliquait YouTube Shorts lors de son lancement en Inde.

Aux États-Unis, la course des réseaux sociaux pour contrer TikTok s’accélère. Avec ses 700 millions d’utilisateurs à travers le monde, le succès de TikTok, notamment auprès des jeunes, semble en effet cristalliser les ambitions de nombreux réseaux sociaux qui tentent de profiter de la popularité de ce format. Instagram, propriété de Facebook, a lancé son format de vidéos courtes Reels, suivi par Snap qui a intégré une fonctionnalité similaire baptisée Spotlight à son application.

Plus récemment Reddit a racheté l’application allemande Dubsmash, qui permet de créer des courtes vidéos en y intégrant des chansons, tout comme TikTok. Grâce à sa technologie de synchronisation labiale, ses utilisateurs peuvent faire du playback sur de célèbres morceaux. 

Assiya Berrima

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE MEDIA. Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
YouTube Shorts débarque aux États-Unis pour contrer TikTok
FinTech : Klarna s’offre Inspirock pour séduire les voyageurs
French Tech : Thierry Petit quitte Showroomprivé
Amazon expédie désormais plus de colis que FedEx aux États-Unis
[Silicon Carne] Comment la Tech peut réinventer notre système éducatif
Gaming : Piepacker lève 12 millions de dollars auprès de Lego
Startups: Station F lance un programme pour les grands débutants en entrepreneuriat