Actualité

[3 questions à] La Poste : « il faut travailler avec l’écosystème numérique pour se réinventer »

[Publireportage]

 

la-posteNathalie Andrieux est directrice générale adjointe du Groupe La Poste, en charge du numérique. Le Lab Postal est une rencontre organisée par le groupe La Poste avec des start-ups développant des prototypes de services répondant à des problématiques postales.

Frenchweb : Qu’est-ce-que l’open innovation peut apporter au groupe La Poste ? Qu’entendez-vous par open innovation ?

Nathalie Andrieux : L’open innovation nous apporte plus d’agilité. Les temps de conception, de production et de mise en marché se sont terriblement accélérés. Par ailleurs, La Poste doit faire face à une baisse de son activité historique d’acheminement et de distribution du courrier. Nous avons donc une urgence à nous réinventer et à nous développer.

Un des moyens d’aller plus vite pour les grands groupes c’est de travailler en collaboration étroite avec l’écosystème numérique : clients pour apporter des idées et tester de nouveaux services, monde académique et think-tank qui favorisent la compréhension du monde de demain et les pistes de développement, collectivités et pôles de compétitivité qui favorisent le rapprochement des acteurs innovation, et bien sûr ceux qui ont le plus d’agilité, les start-up.

Pouvez-vous nous donner des exemples concrets de dispositif d’open innovation ?

La Poste s’est engagée depuis presque dix ans dans une stratégie d’innovation ouverte, auprès des start-up à travers trois programmes. Le premier, le Digital Lab, a pour mission de détecter les start-up pertinentes pour les activités du Groupe, et pilote la mise de POC concrets sur des territoires dans un objectif de diversification de nos activités : e-commerce, confiance numérique, big data, économie collaborative, silver economy, smart cities, habitat connecté … le champ des possibles est large !

Le deuxième, notre accélérateur industriel Start’inPost développe un programme complet d’accompagnement sur douze mois des start-up dont les technologies et les solutions pourront dynamiser les activités du Groupe. Depuis son lancement son lancement en mai 2014, Start’inPost a reçu 135 dossiers, 4 start-up sont en phase de business test et une passée en phase d’accélération : Heuritech sous le sponsoring de Cabestan (filiale du Groupe) dans le domaine du Big Data.

Enfin, XAnge Private Equity notre filiale de capital investissement, qui s’est fait connaître via de nombreux succès comme Neolane, Webedia, Believe ou, dans le secteur de l’économie collaborative, avec KissKissBankBank, La Ruche Qui Dit Oui ou Peerby.

En 2013, le Lab Postal avait réuni plus de 1 000 participants, et compté plus de 20 ateliers et conférences. Le prochaine édition se tiendra au siège du Groupe La Poste les 4 et 5 décembre. Quel est le programme ? Quelles sont les personnalités attendues ?

La 6ème édition du Lab Postal, le rendez-vous annuel de l’innovation numérique du groupe La Poste, s’annonce riche avec 30 conférences et ateliers, la présentation de 10 solutions postales innovantes et 10 prototypes développés avec des start-up, parmi lesquels les robots présentiels Beam d’Awabot, C-Radar la solution d’analyse de données clients BtoB de Data Publica, la cabine de téléconsultation développée par H4D, ou encore la technologie Beacon qui sera testée en bureaux de poste.

On parlera « Innovation et Territoires » avec Axelle Lemaire et David Monteau le directeur de la French Tech le 4 décembre à 14h, mais aussi codage (« Yes we code »), agile management, big data, impression 3D, bitcoin, … avec des intervenants de renommées. Le plus simple c’est de s’inscrire et de venir sur place pour découvrir, échanger, tester !

Découvrir le programme Lab Postal 2014 et s’inscrire sur :
https://evenement.inter.laposte.fr/labpostal/

 

Tags

FrenchWeb

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
[3 questions à] La Poste : « il faut travailler avec l’écosystème numérique pour se réinventer »
Lutte contre les infox : le CSA demande plus d’efficacité et de transparence aux réseaux sociaux
Coronavirus : Orange limite la casse au premier semestre
Kiosques en ligne : Cafeyn s’offre le Néerlandais Blendle pour devenir un champion européen
Samsung: le confinement propulse le bénéfice net du groupe à près de 4 milliards d’euros
Mode : une course à la digitalisation nécessaire
Malgré Trump, Huawei devient le numéro un mondial des smartphones
Copy link