Amérique du nordLes Experts

9 choses que j’ai apprises en 9 ans de Silicon Valley

Par Michael Amar, CEO et cofondateur de Ifeelgoods

Travailler à la Silicon Valley, y côtoyer de nombreux entrepreneurs porteurs d’avenir, découvrir les projets qui tracent le futur du numérique dans le monde… Michael Amar, fondateur de Ifeelgoods, est de retour en France depuis peu. Il nous rapporte 9 choses qu’il a apprises en 9 ans de Silicon Valley.

  • Savoir s’entourer

Les Américains ont cette notion de mentoring. Très jeunes, on leur inculque cette culture et ils s’entourent ainsi de professionnels de très haut niveau. Par exemple, j’ai rencontré un jeune étudiant français du programme MBA de Stanford, dont le mentor était le CEO de JetBlue.

Lorsque je me suis installé dans la vallée, je me suis aussi entouré d’une dizaine de consultants, principalement des CEO de sociétés installées, ou des SVP d’importantes entreprises numériques de la Silicon Valley. Ils m’ont aidé et ils continuent de m’aider de manière incroyablement efficace, sur plusieurs projets: recrutement, conseil, stratégie, etc.

  • Anticiper

Les expatriés les plus performants selon moi, sont ceux qui ont le mieux anticipé et compris la culture américaine. Ils se sont adaptés à la langue et ont ainsi un accent parfait, mais cela ne s’arrête pas là. Ils se sont également acclimatés à la mentalité et à l’approche américaine et propre à la Silicon Valley.

  • Apprendre

L’apprentissage doit être permanent. Travailler et vivre au sein de la Silicon Valley en tant qu’entrepreneur vous inculque le principe selon lequel il faut se tenir au courant de tout. C’est alors que l’on se fait à la culture de la lecture de livres sur le business. L’important est d’être à la pointe de ce qui se fait dans le monde des affaires et du numérique. Une fois que l’on se fait à cette habitude, on craint de rater quelque chose. Apprendre des méthodes, des technologies ou encore des nouvelles, c’est être en mesure de saisir des opportunités de taille.

  • Le networking

Le networking est au cœur du système de la Silicon Valley. Avant d’y lancer ma société, j’ai fait six rendez-vous de networking par jour, et ce, durant un an. A chacun, je demandais quelles étaient les deux personnes qu’il fallait que je rencontre. Au bout d’un an, j’avais un plus gros réseau qu’en France, où j’avais lancé trois sociétés. Le networking n’a pas d’heure ni de lieu. On en fait dans les universités, dans les réunions de VC, les meetups, l’avion, dans la file d’attente du Buffet, à table… Bref, partout, et tout le temps!

  • Le poids du légal

L’omniprésence du droit m’a particulièrement surpris. J’ai vu de nombreux accords qui n’ont pas pu être scellés pour des raisons légales ou de lourdeur juridique. Pour faire du business au sein de la Silicon Valley, il faut être bien accompagné, avoir des contrats bien encadrés, tout en restant accessibles pour la signature.

  • L’influence des VC

Les VC sont omniprésents dans l’écosystème de la vallée. Ils connaissent les bons éléments en quête d’un nouvel emploi, l’ensemble des acteurs des marchés, les dirigeants et les personnes clés dans toutes les entreprises numériques et technologiques. Il est important de les inclure dans votre réseau.

  • La compétition

La Silicon Valley rassemble des profils exceptionnels. Ils rencontrent non seulement un succès extraordinaire dans leur carrière, mais en plus, ils sont extrêmement performants dans leurs loisirs. J’ai rencontré des marathoniens, des champions de kite, de ski, etc. Cela vous donne l’impression que les meilleurs sont parfaits en tout point. C’est stimulant, cela vous tire vers le haut et vous encourage à persévérer. Il faut s’inspirer de ces personnes, et essayer de trouver une activité où l’on excelle pour fédérer autour de soi. Après tout, qui se ressemble s’assemble!

  • La culture #Hustle

#Hustle est l’un des mots-clés les plus significatifs que l’on retrouve dans le vocabulaire de la Silicon Valley. Il résulte d’un mélange entre la débrouillardise et l’audace. Il faut beaucoup tenter, différemment à chaque essai, oser approcher des personnes qui semblent inaccessibles, passer par la cheminée lorsqu’une porte est fermée, demander des choses qui ne sont pas demandables… Bref, trouver des raccourcis ou des chemins alternatifs pour atteindre un objectif. La persévérance est le pilier de cette culture #Hustle.

  • L’omniprésence des anciens et des actuels acteurs des top 10 tech companies

Les ex-fondateurs et dirigeants de Paypal sont connus pour avoir influencé bon nombre de sociétés et d’entrepreneurs. Plus généralement, les anciens de Google, Facebook ou encore Apple contribuent énormément à l’écosystème de par leurs investissements, leurs aides et la création de nouvelles sociétés. Ils sont très influents et respectés. Cela explique leur omniprésence dans l’écosystème de la Silicon Valley.

L’expert:

 

Michael Amar est le CEO et cofondateur de Ifeelgoods.

Tags

Les Experts

Les Experts sont des contributeurs indépendants de FrenchWeb.fr.

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This