ActualitéBusinessCarTech

Amazon et Blackberry avancent leurs pions dans les voitures connectées

AFP

Amazon et Blackberry ont annoncé mardi avoir signé un contrat pour développer et commercialiser une plateforme dédiée aux véhicules connectés, capable de centraliser les données recueillies par les différents capteurs et de s’adapter en fonction de ces informations. L’action de Blackberry prenait plus de 50% à Wall Street suite à cette annonce. Le groupe canadien de logiciels de télécommunications avait déjà entamé un partenariat avec Amazon, leader mondial du cloud (informatique à distance), début 2020.

Le nouveau contrat doit lui permettre de mettre au point, sur plusieurs années, une plateforme baptisée IVY qui permettra aux constructeurs automobiles de « créer des services intégrés dans le véhicule, réactifs, qui améliorent l’expérience du conducteur et des passagers ». « Par exemple, IVY pourra se servir des données de la voiture pour identifier le comportement de la personne au volant et des conditions dangereuses comme le verglas ou les bouchons et recommander que le conducteur actionne des options de sécurité comme le contrôle de l’adhérence, l’assistance pour garder la voiture sur sa voie ou le régulateur de vitesse », détaille un communiqué d’Amazon. La plateforme omnisciente pourrait même avertir les parents si jamais leur adolescent est en train d’envoyer des textos au volant ou ne respecte pas les limites de vitesse.

Être compatible «quels que soient le modèle et la marque»

BlackBerry s’est reconverti ces dernières années dans les services aux entreprises – sécurité informatique et centralisation des données. Les deux groupes vont mettre en commun l’expérience de BlackBerry dans la récolte des données automobiles et les compétences d’AWS (la branche cloud d’Amazon) en intelligence artificielle: objets connectés et apprentissage automatisé des machines. La plateforme devra notamment répondre au défi des véhicules modernes complexes, construits à partir des matériaux et logiciels de différents fournisseurs.

« BlackBerry IVY pourra faire fonctionner de multiples systèmes d’exploitation de véhicules et types de cloud afin d’être compatible quels que soient le modèle et la marque », assure Amazon. Le géant du commerce en ligne et du cloud est déjà investi dans les véhicules autonomes. Il a annoncé en juin l’acquisition de Zoox, une entreprise spécialisée dans la technologie nécessaire pour créer une flotte de taxis autonomes.

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Amazon
Amazon et Blackberry avancent leurs pions dans les voitures connectées
FinTech : Klarna s’offre Inspirock pour séduire les voyageurs
French Tech : Thierry Petit quitte Showroomprivé
Amazon expédie désormais plus de colis que FedEx aux États-Unis
[Silicon Carne] Comment la Tech peut réinventer notre système éducatif
Gaming : Piepacker lève 12 millions de dollars auprès de Lego
Startups: Station F lance un programme pour les grands débutants en entrepreneuriat