A la uneActualitéRetail & eCommerce

Amazon veut lancer ses propres marques de prêt-à-porter

Amazon est en train de réfléchir au lancement de ses propres lignes de vêtements. C’est ce qu’a révélé Buzzfeed suite aux propos tenus par l’un des directeurs du géant de l’e-commerce à l’occasion du Women’s Wear Daily (WWD), le rendez-vous des professionnels de la mode aux Etats-Unis.

Amazon chercherait à étendre ses parts de marché dans l’univers du prêt-à-porter, non plus seulement à travers sa verticale «fashion» qui héberge quelques grands noms (Calvin Klein, Puma, Levi’s), mais au travers de ses propres marques. La mode est pour le fondateur Jeff Bezos un objectif de longe date. En début d’année, il débauchait des pointures du luxe pour venir conseiller la stratégie du groupe.

Les intentions du groupe se sont faites plus claires cette semaine: «Lorsque nous constatons des besoins qui ne sont pas comblés par des marques qui ne veulent pas vendre (sur Amazon), et que dans le même temps ces clients recherchent un produit similaire, (…) il est possible qu’Amazon propose ce produit sous sa propre marque», a déclaré Jeff Yurcisin, vice president habillement à Amazon Fashion et CEO de l’entité Amazon’s Shopbop. Concrètement, Amazon pourrait s’inspirer de certaines marques de luxe, qui rechignent encore à se mélanger à l’univers du pure player, pour vendre ses propres créations.

Côté recrutement, Amazon a actuellement 74 postes à combler pour son équipe Fashion. Les «brand specialist» et les managers sont tous basés au siège de la firme, à Seattle, ou à New York.

Les nouvelles cibles

Dans l’habillement, le pure player Amazon affronte aux Etats-Unis les magasins physiques et les sites de Macy’s, Walmart, ou encore Nordstrom. Autant de revendeurs historiques qui attirent les grandes marques et qu’Amazon tente d’égaler. Sur Facebook, la page fans d’Amazon Fashion compte plus de 2,8 millions d’abonnés, contre plus de 14 millions pour Macy’s et 3 millions pour Nordstrom.

Autre développement qui pourrait venir booster ses ventes, notamment sur le prêt-à-porter, une fonctionnalité apportée à son service Fire TV, comme le rapporte geekwire. Grâce à une touche supplémentaire sur sa télécommande, le téléspectateur peut désormais directement acheter un produit sur son écran et se faire livrer.

Amazon Fashion revendique 40 millions de clients. Au troisième trimestre 2015, le chiffre d’affaires global du groupe a, lui, progressé de 23%, à 25,4 milliards de dollars.

Lire aussi: Offensive d’Amazon France dans la vente de produits alimentaires

Tags

Jeanne Dussueil

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Amazon veut lancer ses propres marques de prêt-à-porter
Comment Welcome at Work! a vu les besoins en animation des bureaux changer avec la crise
Gleamer
MedTech: Gleamer boucle un tour de table de 7,5 millions d’euros mené par XAnge
IA: une startup lyonnaise dévoile un portique repérant les défauts des voitures en quelques secondes
Comment repenser les ressources humaines avec la relance et le numérique?
[#NoMatterWhat] Retail: comment s’adapter à la crise pour réussir cette fin d’année?
EdTech: Byju’s lève 300 millions de dollars auprès de BlackRock, Sands Capital et Alkeon Capital
Copy link