EtudesLes dernières actualités de la techTech

Applications mobiles : vers un premier fléchissement du marché ?

Le marché des applications mobiles s’est envolé ces dernières années. En juillet 2013, la barre des 100 milliards d’apps téléchargées a été franchie et celle des 2 millions de logiciels disponibles l’a été en octobre 2013 selon une étude du cabinet Deloitte. Malgré ces chiffres impressionnants, la question de la maturité pourrait peut-être bientôt se poser. Selon la même étude, menée sur le marché britannique, plusieurs chiffres iraient en ce sens.

Les « new adopters » sont moins demandeurs

Vous cherchez à lever des fonds? identifiez les investisseurs compatibles avec votre projet, et faites connaitre votre startup auprès de l'écosysteme VC, Family office, et Business Angels. Pour en savoir plus, cliquez ici

Déjà, si l’utilisation des applications est de plus en plus fréquente, le nombre moyen d’applications téléchargées chaque mois par les utilisateurs a baissé, passant de 2,4 en 2013 à 1,8 cette année. Et sur l’ensemble des mobinautes, seule une minorité effectuerait des achats. Ils seraient un peu plus de 10%. Au passage, les jeux vidéo représentent de loin le segment le plus lucratif en cristallisant plus des trois quarts de revenus générés par les app stores.

Pour expliquer ce phénomène, le cabinet souligne que la base d’utilisateurs de smartphones a augmenté. Première conséquence : les nouveaux possesseurs de combinés sont moins friands d’apps que les « early adopters ».  Ainsi, la croissance du taux de pénétration a été particulièrement forte chez les plus de 55 ans, arrivés, en moyenne, plus tard. Or, 30% de cette catégorie de consommateurs n’a jamais téléchargé une seule application, qu’elle soit gratuite ou payante, alors qu’ils ne sont que 4% chez les 24-34 ans.

Moins d’applications, plus d’utilisation

Autre facteur évoqué, la plupart des utilisateurs seraient rassasiés. Autrement dit, ils ont déjà tout ce qu’il leur faut pour satisfaire la plupart de leurs besoins quotidiens et, par conséquent, ils sont moins demandeurs de nouveautés. Un phénomène qui irait de pair avec une obsolescence plus éloignée des apps : « avec l’amélioration de la qualité des applications, les gens les utilisent plus longtemps et ont moins besoin de les remplacer » souligne le rapport.

Enfin, la 4G, en augmentant la vitesse de téléchargement, augmente la consultation de vidéos mais aurait aussi pour effet d’inciter les consommateurs à utiliser davantage leur navigateur mobile plutôt que de passer par une application dédiée. Malgré tout, les consommateurs deviennent de plus en plus mobile addict puisque 30% des adultes consulteraient leur téléphone entre 11 et 25 fois par jour et 21% entre 26 et 50 fois par jour. Ils sont 16% au-delà. Moins d’applications, mais plus d’utilisation.

Crédit photo: Fotolia, banque d’images, vecteurs et videos libres de droits
Suivez nous:
CATHAY INNOVATION EDUCAPITAL XANGE
A Global Venture Capital Firm Connecting Innovators Everywhere The largest European Edtech & Future of Work VC Today's disruption, Tomorrow's daily life
DECOUVRIR DECOUVRIR DECOUVRIR
Connaissez vous la DATAROOM de FRENCHWEB.FR notre base de données de startups et sociétés innovantes françaises: informations clés, fonds levées, chiffres d'affaires, organigramme, axes de développement. Accédez aux informations que nous avons collecté concernant plus de 2000 sociétés
Bouton retour en haut de la page
Share This