ActualitéBusinessTech

Après la « hype », quel avenir pour les NFT?

Interview de Charles Kremer, directeur général de The Blockchain Xdev (The Blockchain Group)

De Jack Dorsey à Elon Musk, les NFT ont fait tourner la tête d’un bon nombre de personnalités de la Tech. Encore inconnus du grand public il y a quelques mois, ces token non-fongibles ont suscité l’interêt des collectionneurs, qu’ils soient des amateurs d’arts ou des passionnés de sport. Le point d’orgue de cette effervescence a sans doute été la vente aux enchères d’une œuvre de l’artiste Beeple, vendue pour pas moins de 69,3 millions de dollars. Dans la foulée, le fondateur de Twitter Jack Dorsey a vendu son premier tweet à 2,9 millions de dollars, tandis que le groupe de rock américain Kings of Leon vendait son dernier album en version NFT et que New York accueillait sa première galerie physique d’œuvres numériques NFT. Mais comment expliquer cet engouement soudain ?

Écoutez notre échange avec Charles Kremer, directeur général de The Blockchain Xdev (The Blockchain Group).

« Le contexte a favorisé la digitalisation d’objets d’arts et de beaucoup de choses de manière générale », explique Charles Kremer, directeur général de The Blockchain Xdev, une filiale de The Blockchain Group. « Il y a également une démocratisation générale autour de la blockchain, tandis qu’avant, c’était très ‘early stage’ ». « La cerise sur le gâteau, c’est que ça a été repris par des personnes qui sont relativement connues et qui ont une certaine notoriété, ce qui a contribué à cet engouement général. C’est une somme de choses qui ont fait que ça a pris ».

Une bulle ?

Les NFT ont en effet été une aubaine pour le monde de l’événementiel qui a su se renouveler à partir de la blockchain. Mais cette « hype » autour des NFT peut-elle perdurer après la crise ? « C’est comme tout. Il y aura un atterrissage », estime Charles Kremer. « Je pense tout de même que ça crée de la valeur, donc ça caractérise de nouveaux usages, il y a des choses très interessantes. Mais on est certainement aujourd’hui dans le l’excès, favorisé par le contexte actuel, quand on voit les prix des transactions qui peuvent se faire ». « C’est comme beaucoup de choses liées à la blockchain. Il y a eu des modes ou des bulles qui ont un peu éclatées, mais les fondamentaux sont restés. »

Le tout jeune marché des NFT reste en tout cas à inventer et des acteurs inattendus pourraient se multiplier dans ce secteur. « Il y a de la place pour beaucoup d’acteurs. On est sur un nouveau marché qui est encore à créer. L’enjeu sera surtout de se différencier et de ne pas copier quelque chose qui a bien marché ».

Bouton retour en haut de la page
Après la « hype », quel avenir pour les NFT?
Hublo rachète Mstaff pour compléter son offre de gestion des remplacements du personnel de santé
Rodolphe Ardant
[Serie D] Spendesk, 2nd licorne pour eFounders le startup studio de Thibaud Elziere et Quentin Nickmans
[Série B] Coinhouse, cofondé par Eric Larchevêque (Ledger), lève 17 millions de dollars
[SEED] Rewind lève 700 000 euros auprès de Kima Ventures pour renouveler les audioguides
Ukraine: Microsoft prévient que la cyberattaque pourrait rendre inopérables les sites gouvernementaux
[Série D] Exotec lève 335 millions de dollars pour devenir la première licorne industrielle française