ActualitéBusinessRetail & eCommerce

Amazon s’ancre un peu plus en Inde avec un fonds de 250 millions de dollars pour les startups

Le géant du e-commerce poursuit son expansion sur le marché indien, le deuxième pays le plus peuplé au monde, très convoité par la Tech américaine. À travers « Amazon Smbhav Venture Fund », le groupe fondé par Jeff Bezos veut soutenir les startups indiennes qui œuvrent pour la numérisation des PME, et les secteurs de la santé et de l’agriculture. Amazon ambitionne de digitaliser 10 millions de PME et de créer 1 million d’emplois d’ici 2025.

« Le Venture Fund s’attachera plus particulièrement à encourager les meilleures idées pour numériser les PME (petites et moyennes entreprises), à stimuler l’innovation technologique dans l’agriculture afin d’améliorer la productivité des agriculteurs et de leur permettre de proposer le meilleur des exploitations agricoles indiennes aux consommateurs, et à permettre un accès universel et de qualité aux soins de santé pour tous grâce à la technologie », commente l’entreprise. 

Amazon ne s’arrête pas là, puisqu’il a affirmé son intention de fournir à 1 million de retailers et magasins de quartier les moyens de vendre leurs produits via sa marketplace Amazon India d’ici 2025, à travers son programme Local Shops. Les «kiranas», ces magasins de quartier très populaires en Inde, sont la cible d’Amazon sur ce marché depuis quelques années. Dans sa stratégie de conquête du marché indien, le géant américain a récemment fait l’acquisition de la startup indienne Perpule pour environ 14,7 millions de dollars. Cette dernière, présente notamment en Indonésie, Malaisie, Thaïlande, Singapour et au Vietnam, propose aux petits magasins physiques une solution de gestion d’inventaire et de paiement en ligne.

Un pays protectionniste

Amazon et les autres géants étrangers doivent cependant composer avec la politique protectionniste du gouvernement indien. Le géant du e-commerce est également mal vu par certains commerçants indiens qui l’accusent de mener un commerce déloyal et contraire à l’éthique, après des révélations faites par Reuters en février dernier. Avec le lancement de ce fonds, Amazon espère sans doute échapper à la polémique et redorer son image auprès des Indiens, car il mise beaucoup sur ce marché. Pour rappel, l’entreprise américaine a déjà investi 6,5 milliards de dollars en Inde et y a récemment lancé sa première chaîne de production destinée à produire des Fire TV Sticks.

Si ce marché de 1,3 milliard d’habitants, qui devrait peser 200 milliards de dollars d’ici 2027 selon KPMG, est encore dominé par les petits commerces de quartier, il a vu depuis quelques années l’émergence de géants locaux, à l’instar de Flipkart, racheté par Walmart en 2018 pour 16 milliards de dollars, ou JioMart, cette plateforme de Reliance Industries qui s’appuie sur les 10 000 points de vente physiques du groupe, dirigée par le milliardaire Mukesh Ambani et financée par Google et Facebook. 

Assiya Berrima

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE MEDIA. Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

Un commentaire

  1. Excellant, je pense que le défi reste grand avec les lois sur le marché indien, mais tout est possible quand on connait les ressources dont la méga tech dispose

Bouton retour en haut de la page
Amazon s’ancre un peu plus en Inde avec un fonds de 250 millions de dollars pour les startups
Investissement locatif: la PropTech lilloise Brik lève 1,5 million d’euros
Marketing : ADLPerformance met la main sur la startup Reech pour investir le marché de l’influence
discord
Discord lève 500 millions de dollars et double sa valorisation
A la rencontre de Michel Meyer, Technical Program Manager pour Facebook, basé à San Francisco
[Silicon Carne] Creation economy: comment l’industrie de la création fait sa révolution
Picnic lève 600 millions d’euros pour prendre le marché de la livraison à contrepied