ActualitéBusinessInvestissementsLes levées de fondsTech

AssurTech: Easyblue lève 1,6 million d’euros pour aider les TPE et freelance à s’assurer

Easyblue, startup de courtage en assurance, lève 1,6 million d’euros auprès notamment des investisseurs historiques, avec la participation de business angels. Il s’agit du second tour de table de la startup parisienne qui avait récolté 400 000 euros en 2018. 

Lancé en 2018 par François-Xavier Combe et Thierry Meresse, Easyblue est une plateforme destinée aux entrepreneurs et aux freelance, notamment lorsqu’ils ont des petites structures. La plateforme entièrement digitale propose des offres d’assurances qui se veulent rentables pour les petites entreprises.

Easyblue identifie les risques au cas par cas pour établir un diagnostic et proposer une offre adaptée à l’activité et la taille de l’entreprise, ainsi que des conseils. La plateforme permet aux utilisateurs de faire évoluer leur police d’assurance de manière autonome et propose également depuis peu une offre de cyberassurance pour faire face à la hausse de cyberattaques qui accompagnent la démocratisation du télétravail.

La startup parisienne collabore avec des assureurs comme Axa et Hiscox et ambitionne désormais d’étoffer son panel d’offres d’assurance et de renforcer ses équipes. Dans le secteur des courtiers en assurance digitaux, on retrouve la startup +Simple, qui a conçu une plateforme de souscription et de gestion des assurances 100% digital. La startup, également spécialisée dans les petites entreprises, a levé 10 millions d’euros en 2018.

Easyblue : les données clés 

FondateursFrançois-Xavier Combe et Thierry Meresse
Création: 2018
Siège social: Paris
Secteur: AssurTech
Activité: assurances en ligne pour les TPE et freelance
Concurrent: +Simple


Financement: 1,6 million d’euros en avril 2020 auprès notamment des investisseurs historiques, avec la participation de business angels. Il s’agit du second tour de table de la startup parisienne qui avait récolté 400 000 euros en 2018. 

Bouton retour en haut de la page
AssurTech: Easyblue lève 1,6 million d’euros pour aider les TPE et freelance à s’assurer
Suite au soutien de Bruno Lemaire et de l’Elysée, Christel Heydemann devrait être nommée à la direction d’Orange
Stéphane Richard pourrait rester en poste jusqu’à la nomination de Christel Heydemann à la tête d’Orange
Collect, la nouvelle startup BtoB d’Alex Delivet pour vous aider dans la gestion de documents
[Série A] Sastrify lève 15 millions de dollars auprès de FirstMark Capital
Gojob, la startup qui veut revaloriser le statut de l’interim grâce à l’IA
Elyze, le « Tinder » de la présidentielle ne conserve plus les données des utilisateurs