ActualitéAgTechBusinessInvestissementsLes levées de fonds

BioTech: la startup Agronutris lève 100 millions d’euros pour déployer sa première unité industrielle

Avec notre partenaire Junto, spécialiste de la performance média, découvrez l'actualité des levées de fonds

Après Ÿnsect et InnovaFeed, qui ont respectivement levé 372 millions de dollars et 140 millions d’euros en 2020, un nouvel acteur français de l’AgTech séduit les investisseurs. Agronutris, spécialisé dans l’élevage et la transformation d’insectes pour l’alimentation, lève 100 millions d’euros dont 50 millions en fonds propres, 40 millions en dette long-terme et 10 millions de subvention de l’État dans le cadre du plan France Relance.

L’opération est menée par le fonds SPI « Société de Projets Industriels », géré pour le compte de l’Etat par Bpifrance, avec la participation de Mirova, Groupe Nutergia, Crédit Agricole Nord-Est et du business angel Bertrand Jelensperge (La Fourchette). Les 40% de dette sont récoltés auprès notamment des Caisses d’Epargne Grand-Est, Haut de France et Midi-Pyrénées, du CIC et du Crédit Coopératif.

9 sites de production à l’horizon 2029

Lancé en 2018 par Mehdi Berrada et Cédric Auriol, Agronutris est l’une des entreprises les plus avancées du secteur de l’élevage et de la transformation d’insectes en protéines. Elle a par ailleurs obtenu l’autorisation de commercialiser des insectes en alimentation humaine auprès de la Commission Européenne en juin dernier.

La startup basée près de Toulouse ambitionne de déployer à Rethel (Ardennes) d’ici fin 2022 sa première unité industrielle. À terme, Agronutris prévoit de compter 9 sites de production à l’horizon 2029 afin de convertir 1,5 million de tonnes de bio-résidus par an. Les deux premiers sites auront une capacité de conversion de 280 000 tonnes par an de bio-résidus et permettront la création de 200 emplois dans le Grand-Est.

Des startups déjà fortes sur le marché 

Sur ce marché, le Français Ÿnsect, spécialisé dans la production d’insectes à des fins nutritionnelles, est présent en Europe et en Asie. La startup financée par Astanor Ventures, Upfront Ventures ou encore FootPrint Coalition, le fonds de l’acteur Robert Downey Jr., ambitionne de finaliser la construction de sa ferme d’insectes à Amiens dans le nord de la France, qui devrait être la plus grande du monde en son genre. De son côté, InnovaFeed a levé 140 millions d’euros auprès de Temasek, fonds souverain singapourien, et Creadev, fonds d’investissement de la famille Mulliez, qui vont notamment permettre la construction d’une usine aux États-Unis.

Cette annonce intervient alors que l’État cherche des investisseurs pour aider les startups industrielles à construire leur première usine. « Le potentiel est de 70 à 100 nouvelles usines d’ici 2025 », a indiqué un membre du cabinet de la ministre de l’Industrie, Agnès Pannier-Runacher.

Agronutris : les données clés

Fondateurs : Mehdi Berrada et Cédric Auriol
Création : 2018
Siège social : Saint-Orens-de-Gameville, Occitanie
Secteur : BioTech, AgTech
Activité : élevage et la transformation d’insectes pour l’alimentation


Financement : 100 millions d’euros dont 50 millions en fonds propres auprès du fonds SPI « Société de Projets Industriels », géré pour le compte de l’Etat par Bpifrance, avec la participation de Mirova, Groupe Nutergia, Crédit Agricole Nord-Est et du business angel Bertrand Jelensperge (La Fourchette), 40 millions en dette long-terme et 10 millions de subvention de l’État.

Assiya Berrima

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE MEDIA. Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
BioTech: la startup Agronutris lève 100 millions d’euros pour déployer sa première unité industrielle
Le fonds White Star Capital lève 500 millions de dollars pour se renforcer en France
BioTech : DNA Script lève 142 millions d’euros de plus pour son imprimante à ADN
Trottinettes électriques: la startup allemande Tier voit sa valorisation s’envoler à 2 milliards de dollars
Industrie: la France mise 800 millions d’euros dans la robotique pour numériser les usines
Data center: le Québec, nouvel eldorado pour les géants de la Tech?
Submergé par une vague de révélations, Facebook est désormais pointé du doigt pour son rôle en Inde