ActualitéAffaires publiquesBusinessEuropeTech

Cdiscount en pole position pour reprendre Stootie, l’application pour les petits dépannages du quotidien

Nouveau départ pour Stootie. Étoile montante de l’économie collaborative, la société parisienne, qui développe une application de services de proximité entre particuliers, serait selon nos informations sur le point de se faire racheter par Cdiscount, le numéro deux du commerce en ligne en France derrière Amazon. Contactée par FrenchWeb, la start-up n’a pas souhaité commenter cette information. Celle-ci devrait être officialisée ce vendredi après-midi.

En cessation de paiement depuis août dernier, Stootie avait été placé en redressement judiciaire par le Tribunal de commerce de Paris le 18 octobre dernier. Et ce malgré un chiffre d’affaires multiplié par dix en un an, passant de 6 243 euros en juillet 2017 à 64 108 euros un an plus tard. De plus, la société affirmait en début d’année qu’elle enregistrait une croissance de 30% par mois. Cependant, elle faisait face à des problèmes de trésorerie selon nos informations. Sept dossiers ont été déposés pour le rachat de la société, celui de Cdiscount aurait été le plus convaincant.

Cdiscount se positionne sur le segment des services

Née en 2011 sous l’impulsion de Jean-Jacques Arnal, l’application assure la mise en relation entre particuliers ou avec des professionnels pour bénéficier de services du quotidien, comme réparer une fuite d’eau dans la salle de bain, effectuer un déménagement, refaire la peinture du salon, monter un meuble, tailler une haie, poser du carrelage, réparer un smartphone, trouver un babysitter ou encore s’attacher les services d’un coach sportif pour garder la forme. Basée sur la géolocalisation, l’application favorise ainsi l’entraide entre riverains.

Pour se rémunérer, la société prélève une commission sur chaque transaction conclue après un service rendu, à raison de 15% de frais de service pour les demandeurs et de 3% de frais de transaction pour ceux qui proposent leur aide. Quant aux utilisateurs très actifs ou aux professionnels, ils doivent souscrire un abonnement compris entre 15 et 700 euros par mois.

Le concept a conquis Cdiscount, qui entend s’appuyer sur la jeune pousse pour se positionner sur le segment des services. Dans son offre de reprise, l’e-commerçant compte ainsi conserver la totalité des effectifs, soit 45 collaborateurs, et investir plusieurs millions d’euros dans la société d’après les informations dont nous disposons.

9,2 millions d’euros levés en 2016

A ce jour, Stootie revendique 1,3 million d’utilisateurs depuis son lancement, avec une part de 300 000 utilisateurs actifs par mois. Si la société a vu le jour en 2011, elle a réellement pris son envol en 2014, lorsque l’application a été mise en avant dans l’App Store. Une consécration qui a propulsé la jeune pousse sous le feu des projecteurs.

Avec son concept, Stootie a séduit des investisseurs de renom, en l’occurence Xavier Niel, le patron de Free et créateur de Station F, Jean-David Blanc, fondateur d’AlloCiné et de la plateforme de distribution de chaînes de télévision Molotov, ou encore Marc Simoncini, fondateur de Meetic. La société a ainsi levé pas moins de 10 millions d’euros depuis sa création, dont 9,2 millions d’euros rien qu’en 2016. Malgré ces importants financements, aucun actionnaire, notamment la Maif, qui a été le principal investisseur de Stootie, n’a souhaité remettre au pot pour permettre à la société d’être reprise avant qu’elle ne soit placée en redressement judiciaire.

Sur le marché des plateformes d’entraide entre voisins, Stootie doit faire face à pléthore d’acteurs. Parmi les concurrents les plus sérieux de la société parisienne, on peut citer notamment le Nantais AlloVoisins, qui a levé 3 millions d’euros en début d’année, et l’Américain Nextdoor, qui a lancé son réseau social privé de quartier en France il y a quelques mois.

Tags
Plus d'infos

Maxence Fabrion

Journaliste chez FW - DECODE MEDIA

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This
Fermer