A la uneStartupStartup du jourTech

CES 2015: 5 start-up de la santé connectée

Bracelets, bandeaux, médicaments connectés, l'e-santé se met aux objets connectés. On trouve cette année environ 300 exposants du domaine de la santé connectée et de la biotechnologie au CES (Consumer Electronics Show) de Las Vegas, soit 35% de plus que l'an dernier. Au milieu de cette foule, cinq start-up françaises et américaines présentent en ce moment leurs objets connectés:

[tabs]

[tab title= »BodyCap, la start-up française retourne à Las Vegas »]

BodyCap
BodyCap lors du CES 2014

L'an dernier, BodyCap avait été sélectionnée par le pôle TES (Transactions Electroniques Sécurisées) pour partir à Las Vegas. Après les nombreuses retombées positives du CES 2014, la start-up caennaise renouvelle l'aventure. Elle avait présenté son produit phare, l'e-celsius. Cette pilule pour les séniors, une fois ingérée, permettait de connaître la température du patient. C'est le projet qui avait rapproché, en novembre 2011, des équipes de NXP, des praticiens du CHRU de Caen Basse-Normandie et un laboratoire de recherche pour la création de la jeune entreprise.

BodyCap a par la suite été incubée chez Agoranov et dans l'Incubateur de l'Institut de la Vision. Depuis, la start-up a fait du chemin. Cette année, elle a décollé pour Las Vegas accompagnée d'Ob'do, une autre start-up normande. Toutes deux vont présenter « In great shape », un système qui entend stimuler l'activité physique des séniors. Température, vitesse de marche, grâce à des capteurs placés sur le torse, l'utilisateur obtient un programme d'exercices selon ses capacités.

[/tab]

[/tabs]

[tabs]

[tab title= »Tao Wellness, la fitness agréable »]

Brûler des calories sur son canapé, devant sa télévision. Qui n'en a pas rêvé au moins une fois ? Tao Wellness rend l'expérience possible. La start-up basée en Californie présente au CES de Las Vegas la Tao Chair. Le fauteuil améliore la posture et propose, en lien avec l'application, des exercices pour perdre des calories et développer ses muscles par de simples pressions des bras et des jambes.

Kosta Yanev et Philo Northrup, les deux fondateurs de Tao Wellness, ont débuté l'entreprise avec Tao Wellshell, un objet connecté de la taille d'un téléphone qui permettait de faire sa gym n'importe où et n'importe quand tout en jouant à des jeux vidéos. Le produit avait réussi à réunir les fonds nécessaires au lancement du projet, puisque 111 307 dollars avaient été réunis sur la plateforme de crowdfunding Kickstarter.

Tao Chair

[/tab]

[/tabs]

[tabs]

[tab title= »Slow Control connecte les bébés »]

Slow Control En 2013, la start-up française avait fait sensation au CES avec sa fourchette connectée 10S Fork. Deux ans après, Slow Control revient avec un biberon connecté. Le Baby GLGL est une source d'information pour parents inquiets. Quantité de lait bue, débit, présence de bulles ou de grumeaux, inclinaison du biberon, toutes ces données apparaissent en temps réel sur le smartphone des parents. Jacques Lépine, l'ingénieur des Ponts et Chaussées à l'origine de la start-up, souhaite encore enrichir cette suite d'objets connectés liés à la santé et plus particulièrement à l'alimentation.

[/tab]

[/tabs]

[tabs]

[tab title= »CellScope, le médecin à domicile »]

CellScopeErik Douglas et Amy Sheng se sont rencontré dans le laboratoire de bioingénierie du Professeur Dan Fletcher, à l'Université de Californie (Berkeley). Le laboratoire, spécialisé dans la microscopie sur téléphone, souhaitait proposer des diagnostics à distance. Inspirés par ce travail, les deux jeunes étudiants ont décidé de fonder CellScope à San Francisco. Ils ont tout d'abord rejoint l'accélérateur de start-up Rock Health puis ont réalisé leur premier tour de table, s'associant ainsi à Khosla Ventures.

Aujourd'hui, CellScope présente OTO, son microscope pour smartphone, au CES de Las Vegas. Destiné aux professionnels comme aux particuliers, l'objet prend une vidéo de l'oreille de l'enfant souffrant et l'envoie directement aux médecins de CellScope, qui fournissent dans les deux heures un diagnostic. L'objet coûte 79 dollars pour les particuliers et 299 dollars pour les médecins.

[/tab]

[/tabs]

[tabs]

[tab title= »FiveFive, la start-up française qui apaise le sommeil »]

FiveFive Holî Sleep CompanionHolî Sleep Companion est le dernier né de la start-up française FiveFive. Fondée en 2012 par Grégoire Gérard et Jérôme Schonfeld, la start-up se donne pour mission d'« apporter à l'ère digitale sa lumière ». Révélée par sa lampe intelligente Holî, qui s'adaptait aux humeurs de l'utilisateur, cette jeune entreprise présente en ce moment au CES sa nouvelle ampoule connectée. Sleep Companion, pour un prix de 79 euros, permet d'endormir son usager avec une lumière adaptée et de le réveiller en douceur grâce à un simulateur d'aube.

Cette invention était destinée à l'origine à la NASA pour offrir aux astronautes de la Station Spatiale Internationale un sommeil plus naturel, sans somnifère. Désormais en vente pour tous, la lampe est reliée à une application qui donne des conseils personnalisés sur le sommeil, grâce aux données récoltées (bruit ambiant, qualité du sommeil, snooze, humidité, niveau de CO2…). Elle peut également être reliée aux objets connectés de Jawbone, Netatmo, FitBit ou encore Withings.

[/tab]

[/tabs]

Lire aussi:

>> E-santé: les clés pour trouver son modèle économique

Crédit photo: Fotolia, banque d'images, vecteurs et videos libres de droits

 

Tags

Camille Adaoust

Pour contacter la rédaction: cliquez ici Devenez "la start-up de la semaine" : faites-vous connaitre! Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

1 thought on “CES 2015: 5 start-up de la santé connectée”

  1. Merci pour cet article, il est à la fois logique et important de soutenir les projets en matière de santé connectée car il s’agit là de l’avenir à la fois pour les professionnels mais aussi pour les patients.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This