ActualitéBusinessMedia

Clubhouse s’allie à Stripe pour rémunérer les créateurs de contenus

Le réseau social audio Clubhouse, propulsé par la pandémie de Covid-19, vient de faire un pas conséquent vers les créateurs de contenus. Dans le cadre d’un partenariat avec le géant américain Stripe, l’application lance « Clubhouse Payments », une fonctionnalité permettant aux utilisateurs de Clubhouse de rémunérer les créateurs de contenus directement sur le réseau social.

Si la totalité de la somme saisie par les utilisateurs est reversée au créateur, des frais supplémentaires de traitement de paiement sont appliqués et reviennent à Stripe. Clubhouse affirme ne percevoir aucune commission sur la somme. Pour le réseau social qui n’existe que depuis un an, la place des créateurs de contenus s’avérera primordiale. En développant des communautés fortes sur sa plateforme autour de « clubhousers », la startup valorisée à 1 milliard de dollars ambitionne de baser son modèle économique sur la monétisation directe des créateurs plutôt que sur la publicité.

« Dès les premiers jours de Clubhouse, notre principe directeur a été de construire une plateforme qui place le créateur au premier plan », confie l’entreprise. « Notre objectif est d’aider les créateurs à créer une communauté, une audience et un impact. Et comme Clubhouse continue à se développer, il est important pour nous d’aligner notre modèle économique sur celui des créateurs -les aider à gagner de l’argent et à prospérer sur la plateforme. »

«La première d’une longue série de fonctionnalités»

Lancé en mars 2020 par Paul Davison et Rohan Seth, Clubhouse a profité du contexte de pandémie de Covid-19 pour éclore et se faire un nom dans la jungle des réseaux sociaux. Considérée comme une application confidentielle, la plateforme propose à ses utilisateurs d’échanger uniquement par audio. Pour le moment, la startup a bénéficié de 110 millions de dollars de financement, notamment auprès d’Andreessen Horowitz, ce qui lui permettra de financer ses prochaines fonctionnalités. « Ce sera la première d’une longue série de fonctionnalités qui permettront aux créateurs d’être payés directement sur Clubhouse », conclut l’entreprise. Les fonds permettront également à Clubhouse de financer son expansion sur le système d’exploitation de Google, Android, où Twitter a déjà lancé sa fonctionnalité rivale Spaces le mois dernier.

Pour s’engouffrer sur la voie fertile que Clubhouse a ouvert vers l’audio, les géants américains Facebook et LinkedIn ont également lancé leurs projets de chat audio. Plus récemment, c’est le géant suédois du streaming Spotify qui a acquis le développeur de Locker Room, une plateforme d’échange audio sur laquelle les utilisateurs peuvent discuter en direct, tout comme Clubhouse, pour accélérer dans l’audio en direct.

Assiya Berrima

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE MEDIA.Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Clubhouse s’allie à Stripe pour rémunérer les créateurs de contenus
Comment les logiciels révolutionnent l’industrie automobile
IBM France: tentative d’invasion numérique par des salariés en « télégrève »
Wirecard : après le scandale, la FinTech allemande vend ses activités asiatiques
Seven Senders
E-commerce: 32 millions d’euros pour la startup de livraison Seven Senders
Aux États-Unis, les géants de la Tech se veulent conciliants avec Joe Biden
BNP Paribas et le Crédit Mutuel s’associent dans la télésurveillance