ActualitéBusinessFoodTechHealthcareInvestissementsLes levées de fonds

Epycure, DNVB lancée par Founders Future (Marc Menasé), lève 2,5 millions d’euros

Avec notre partenaire Junto, spécialiste de la performance média, découvrez l'actualité des levées de fonds

En lançant Founders Future en 2018, Marc Menasé souhaitait mettre à profit son expertise en matière de création d’entreprise et d’investissement au travers d’une structure bicéphale nommée «venture studio», qui combine fonds d’investissement et start-up studio. Avec Founders Future, il a ainsi déjà investi 60 millions d’euros dans des start-up comme Lydia, Yuka, Taster et Bnext. Mais il a aussi repris sa casquette d’entrepreneur pour mettre sur orbite Epycure, une DNVB spécialisée dans les compléments alimentaires et les vitamines, avec Angélique d’Esclaibes et Paul-Etienne Jacob.

Il s’agit en effet de la toute première entreprise initiée au sein du start-up studio de Founders Future. «Outre notre rôle d’investisseur, Founders Future est aussi un venture studio, un lieu d’idéation et d’accompagnement pour les start-up. Et Epycure est le parfait exemple de cette combinaison dans le cadre de nos convictions autour du futur de l’alimentaire ! Avec Angélique et Paul-Etienne, on a trouvé ce juste équilibre entre entrepreneuriat et financement. Être présent au commencement d’une société répondant à un réel besoin sociétal – bien-être & santé – conforte notre idée d’investir dans des entreprises à mission», se réjouit Marc Menasé, co-fondateur d’Epycure et fondateur de Founders Future, qui a lancé en début d’année un nouveau véhicule d’investissement de 50 millions d’euros.

50 000 produits vendus en 2 ans

Fondée en 2019, la jeune pousse Epycure s’est lancée sur un marché estimé à plus de 2 milliards d’euros. En deux ans d’existence, elle a déjà vendu plus de 50 000 produits et souhaite désormais passer à la vitesse supérieure. Dans cette optique, Epycure annonce aujourd’hui une levée de fonds de 2,5 millions d’euros menée par Founders Future. Des business angels, à l’image de Pierre Kosciusko-Morizet (Kernel), Joan Burkovic (Bankin’), Martin Ohannessian (Le Petit Ballon), Paul-Ambroise Archambeaud (Pickup) et Jean-François Lahet (Boston Consulting Group), ont également participé à l’opération.

Écoutez notre échange avec Angélique d’Esclaibes, co-fondatrice d’Epycure, pour comprendre les enjeux derrière cette levée de fonds :

Misant sur une approche qui met en avant la nutrition, le bien-être et la santé, trois domaines encore plus essentiels en pleine crise du coronavirus, la société s’appuie sur sa plateforme pour proposer une solution personnalisée à chaque client. Ainsi, chaque cure de vitamines est établie en fonction des réponses apportées par le consommateur dans le questionnaire de départ. De cette manière, Epycure sélectionne les produits adaptés (vitamines, plantes et minéraux, sans gluten, OGM, ni lactose) et leur forme adéquate (gummies, poudres, huiles, gélules…). Ces derniers sont ensuite envoyés chaque mois pour répondre aux besoins de chacun, comme les problèmes de digestion, de poids, de sommeil, de peau ou encore de stress.

C’est d’ailleurs dans ce sens que la société a levé des fonds. Elle souhaite en effet investir dans sa R&D et développer de nouveaux produits sur de nouvelles verticales (maternité, humeur, libido…). Epycure cherche notamment à proposer un algorithme de recommandation et un diagnostic encore plus personnalisé pour améliorer le suivi de chaque utilisateur. «Depuis deux ans, nous accompagnons le bien-être et la santé de nos 15 000 Epycuriens en produisant des produits à la fois naturels, efficaces, eco-friendly et adaptés à chacun. Cette levée va donc nous permettre d’offrir un service encore plus qualitatif que ce nous apportons aujourd’hui, tout en améliorant et élargissant notre gamme de produits», explique Angélique d’Esclaibes, co-fondatrice d’Epycure. En parallèle, la start-up veut s’étendre en Europe, notamment dans des pays limitrophes comme la Belgique et le Luxembourg.

Epycure : les données clés

Fondateurs : Angélique d’Esclaibes, Paul-Etienne Jacob et Marc Menasé
Création : 2019
Siège social : Paris
Secteur : Bien-être
Activité : DNVB spécialisée dans les compléments alimentaires et les vitamines


Financement : 2,5 millions d’euros en avril 2021…

Bouton retour en haut de la page
Epycure, DNVB lancée par Founders Future (Marc Menasé), lève 2,5 millions d’euros
Comment Diggers Factory aide les artistes à capitaliser sur le renouveau du vinyle
10 pistes pour accélérer la transformation de la fonction RH
eCommerce : l’aventure Mirakl racontée par Elaia
Comment la FinTech suédoise Klarna veut conquérir la France
Le cloud open source, ça change quoi?
4 questions sur la pénurie de semi-conducteurs qui déstabilise l’industrie mondiale